Edmond AMAN-JEAN

Peintre, graveur et critique d'art français, 1860-1936

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Edmond Aman-Jean et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Edmond Aman-Jean

Prix d’une peinture signée Edmond Aman-Jean en vente aux enchères : 500 – 40 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 50 – 2 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 200 – 30 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Edmond Aman-Jean, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste spirituel

Aman-Jean, de son vrai nom Amand Edmond Jean, est un artiste français né en 1858 à Chevry-Cossigny d’un père industriel. Il devient l’élève d’Henri Lehmann à l’École des beaux-arts de Paris, et se lie d’amitié avec Georges Seurat avec qui il partage un atelier. Il sera également proche des artistes symbolistes Alphonse Osbert et Alexandre Seon qui sont également élèves auprès d’Henri Lehmann. 

Il obtient vers 1886 une bourse de voyage qui lui permet de faire le voyage en Italie afin d’étudier les primitifs italiens, accompagné de ses amis Henri Marti et Ernest Laurent. Ce voyage sera l’occasion pour Aman-Jean de renforcer son goût pour les anciens et le décor. Fort de ses nouvelles approches, il travaillera avec Seurat comme assistant à la réalisation de l’œuvre majeur de Puvis de Chavannes, artiste symboliste dont la manière n’est pas sans rappeler la renaissance italienne, « Le bois sacré cher aux arts et aux muses ». Cette proximité avec le mouvement symboliste se traduira par la réalisation d’un portrait de Verlaine, témoignage d’une amitié qui durera jusqu’à la mort de ce dernier en 1896. Il sera également sensible aux théories de Joséphin Péladan, qui ambitionne d’extirper la laideur du monde moderne, en s’opposant ainsi au matérialisme ambiant en prônant une re-sacralisation de l’art et de la vie. Ainsi Aman-Jean participera aux deux premiers salons de la Rose croix. 

Dans les années 1900, il fera évoluer son esthétique en étant proche, sans vraiment y adhérer, des peintres de la bande noire. Ce terme désignait un groupe de cinq artistes qui se recommandent de Gustave Courbet et de la veine réaliste, et qui utilisaient des couleurs sombres afin d’exprimer une certaine forme de mélancolie face à la rigueur de la vie.

Des influences diverses

Outre son intérêt marqué pour les théories chromatiques et divisionnistes tirées des enseignements du chimiste Chevreul et de ce d’Ogden Rood concernant la recomposition optique des couleurs, et qu’il partagera avec Seurat et Séon, il pratique au début de sa carrière un synthétisme aux couleurs sourdes. Son goût pour la fresque et la tapisserie l’incline à peindre sans modeler, en combinant des aplats de couleurs avec des nuances subtiles de motifs décoratifs. Son travail sera ainsi rapproché des nabis et de la vogue pour les estampes japonaises dont l’utilisation non mimétique de la couleur participait la construction de la composition et tendait à un aplanissement de cette dernière. Cependant il s’intéressa également aux préraphaélites anglais qui affirmaient un retour aux modèles et aux thèmes prévalant avant le XVIe siècle. Cet engouement devait découler de son intérêt pour les anciens et les couleurs sourdes.

Par ailleurs concernant ses sujets, son inspiration s’attarde sur les figures de femmes rêveuses aux attitudes délicates. En 1896, Gustave Geffroy évoquait ses figures peintes langoureusement en couleurs effacées, ravivées par un détail. Ses modèles de prédilection étaient sa famille, ses enfants, mais surtout sa femme qui fut également une peintre de talent.

Un artiste engagé dans la promotion de l’art

Après avoir assis sa renommée, il deviendra enseignant à part entière et assistera à la promotion de l’art dans l’espace public par la participation de plusieurs organismes dédiés. Ainsi, en juin 1899, il rejoint la Société nouvelle de peintres et de sculpteurs fondée par Gabriel Mourey et 1923, avec Albert Besnard et Auguste Rodin, il fonde le Salon des Tuileries.

Son travail est néanmoins peut présenter en vente aux enchères hormis quelques occurrences comme une huile sur toile vendue chez Osenat à Fontainebleau en 2017 pour 1600 euros.

Reconnaître la signature de Edmond Aman-Jean

Edmond Aman-Jean fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Edmond Aman-Jean

Expertiser et vendre une œuvre de Edmond Aman-Jean

Si vous possédez une œuvre de Edmond Aman-Jean ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.