Abraham Constantin

peintre suisse du XVIII-XIXème siècle, 1785-1855

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Abraham Constantin

Peinture : 400-94.500 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Abraham Constantin, nos experts s’en chargent.

Le parcours d’Abraham Constantin

Constantin est un artiste peintre né le premier décembre 1785 dans la ville de Genève. Il est le fils du marchand Jacob Constantin et de Charlotte Elizabeth Rival. Son frère, avec qui il était très proche, dirigeait aux côtés de Jacques-Barthélemy Vacheron la célèbre maison d’horlogerie qui porte encore aujourd’hui le nom de ses fondateurs.

Un attrait précoce pour les arts picturaux

Le goût pour l’art de Constantin se manifeste très tôt, dès l’âge de cinq ans. De fait, la peinture l’a toujours intéressé, et ce depuis sa plus tendre enfance. Dans un premier temps, son habilité se développe dans les portraits. Vient ensuite la réalisation de copies de toiles célèbres. Dans les années qui suivent, le peintre est admis dans un atelier d’horlogerie, espace au sein duquel il apprend à peindre sur l’émail.

Une carrière et un succès en partie basés sur la copie

En 1807, il décide de partir s’installer à Paris afin de pouvoir travailler au sein de la fameuse manufacture de Sèvre, ce qui lui permet également d’entrer en contacte en mars 1826 avec la maison royale qui lui décerne le titre de « Peintre sur porcelaine du Roi. » Les œuvres qui ont le plus participé à sa renommée sont, pour la plupart, des copies de célèbres tableaux peints par de grands maîtres qu’il réalise pour la majorité à Florence, où il vit pendant six ans, de 1820 à 1826, notamment sous la protection du Prince de Carignan. Il séjourne également à Rome après Florence, de 1829 à 1836. Il se consacre dans cette ville à une requête que lui fait le Vicomte de La Rochefoucauld qui consiste à reproduire sur de la porcelaine des fresques de Raphaël.

L’horlogerie « Vacheron-Constantin » et le Portrait du Veneur. L’un des rares portraits à nous être parvenu de façon certaine est l’huile sur toile du Portrait de veneur. Le peintre signait souvent « Constant » précédant une croix de Malte qui représentait le symbole de sa marque d’horlogerie « Vacheron-Constantin ». Cette entreprise fut également, et majoritairement dirigée par son frère qui offre à leur atelier une expansion de plus en plus grande. Le portrait du veneur comporte une iconographie très rare pour le XIX siècle, particulièrement autour des années 1840 en ce qu’elle est particulièrement complète dans la représentation du costume de l’homme représenté — et à ce jour encore non identifié — dans la livrée complète d’équipage.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.