Carmen Herrera

peintre cubaine du XIXème siècle, 1915

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Carmen Herrera 

Peinture : 4.600-2.110.000 €

Estampe : 4.800-19.000 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Carmen Herrera, nos experts s’en chargent.

La formation artistique de Carmen Herrera

Carmen Herrera est une artiste peintre abstraite et minimaliste qui nait à La Havane à Cuba le 30 mai 1915. Elle vit à New York depuis le milieu des années 50.

Carmen prend des leçons privées d’art dès l’âge de 8 ans. Elle poursuit sa formation artistique en 1929 en fréquentant l’école Marymount à Paris, puis intègre l’Université de La Havane pour y étudier l’architecture en 1938.

L’année suivante, elle se marie à un professeur américain et le suit à New York. Sur place, elle étudie la peinture à l’Art Students League de 1943 à 1947 puis s’inscrit à des cours de gravure au musée de Brooklyn. L’artiste a du mal à participer aux expositions muséales et estime qu’à La Havane, elle aurait eu plus d’opportunités qu’aux États-Unis.

Les pérégrinations de Carmen Herrera

En 1948, Carmen Herrera et son mari partent s’installer à Paris où ils resteront cinq ans. À cette époque, la ville est un lieu de rencontres pour divers styles et mouvements artistiques comme ceux du Bauhaus ou du Suprématisme russe.

L’artiste commence à affiner son style dur et non objectif au cours de cette période bien que son travail contienne beaucoup de dynamisme et de vie ainsi qu’une qualité presque spirituelle.

En 1951, Herrera retourne à Cuba le temps d’un voyage et peint une série de peintures abstraites extrêmement gestuelles. Celles-ci reflètent les développements contemporains de l’abstraction. Elle utilise une palette de couleurs et un style que l’on ne retrouve pas dans ses œuvres ultérieures.

Contrainte de rentrer à New York avec son mari pour des raisons financières en 1953, Herrera commence à expérimenter la structure physique de la peinture, « la peinture devenant un objet » suivant ses propres mots. Elle se rapproche également d’autres artistes abstraits d’après-guerre tel Mark Rothko.

Elle fait continuellement l’objet d’un rejet de la part du monde de l’art, principalement en raison de son sexe.

Carmen Herrera et l’abstraction

La base de sa formation d’architecte peut être vue dans sa volonté d’utiliser des mesures et des outils pour créer un art ordonné dans un monde chaotique. Elle réalise en effet des blocs de couleurs bien délimités et souvent animés par une forte diagonale.

Le style de Carmen est défini par son abstraction géométrique caractéristique. Ses œuvres proposent souvent deux couleurs qui contiennent des complications spatiales apparemment infinies. Cette sensibilité lui vient de son séjour post-guerre à Paris.

Nombre de ses œuvres sont également des représentations complexes du monde naturel comme l’illustre sa série « Blanco Y Verde » de 1959 qui est une déconstruction de la peinture de paysage traditionnelle. Elle utilise en effet des lignes horizontales pour créer une impression d’illusion et le contraste du blanc sur le vert capture le schéma des paysages classiques dans un sens très abstrait.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.