Buren

peintre et sculpture français du XXème siècle, 1938

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Daniel Buren et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Daniel Buren

Daniel Buren est un peintre, sculpteur et plasticien né en 1938. Il fait des toiles striées de bandes verticales sa spécialité, et se fait ainsi connaître dans le milieu de l’art. L’artiste décide ensuite de se pencher davantage sur les espaces dans lesquels ses œuvres sont visibles, ce qui a un impact sur sa manière de peindre, s’adaptant au lieu où ces dernières sont exposées. De cette façon, il réalise un grand nombre d’œuvres éphémères.

 

Estimation minimale – maximale

Peinture 469 –  1 338 825 €
Estampe 75 – 51 989 €
Sculpture 400 – 94 284 €
Objet 300 – 6 000 €
Dessin 120 – 8 000 €

 

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Daniel Buren, nos experts s’en chargent.

Peintures

Les peintures de Daniel Buren sont estimées entre 470 et 1300000 euros. Majoritairement composées de formes géométriques, nous retrouvons ses célèbres toiles aux lignes verticales vendues entre 4 000 et 1600000 euros avec le tableau Peinture aux formes indéfinies, 1966. Elles rencontrent un succès important, se vendant régulièrement plus de 20000 euros.

Peinture Daniel Buren

Peinture de Daniel Buren – Peinture aux formes variables – Estimée 400 000 – 600 000 €

D’autres toiles, plus originales par les formes géométriques employées et les jeux de découpes, sont vendues entre 2 000 et 657000 euros, avec Peinture aux formes variables, de 1966.

Estampes

Ses estampes, composées d’affiches, sérigraphies et gravures sur bois, sont estimées entre 75 et 52000 euros. Nous retrouvons ses représentations classiques avec ses célèbres traits à la verticale, vendues entre 500 et 2 350 euros avec la sérigraphie D’une impression à l’autre, en 1983.

Les estampes aux découpes originales sont plus variées et rencontrent un grand succès, vendues entre 260 et 16000 euros, avec la lithographie Rotating Square, 1989.

D’autres créations se détachent des productions habituelles de l’artiste comme l’album Les couleurs traversées, de 2001, vendu 1 300 euros ou encore une aquatinte couleur, composées de lignes verticales grises et quadrillées, Gramed, vendue 4 200 euros.

Sculptures

L’artiste réalise quelques sculptures ainsi que des installations sous forme de mur composées de dalles en 43,5 x 43,5 cm, le tout estimé entre 400 et 94300 euros. 

Nous retrouvons donc des sculptures triangulaires, cubiques, octogonales ou encore circulaires, sur lesquelles figurent ses célèbres lignes verticales de couleurs, vendues entre 2 600 et 6 800 euros, avec la sculpture Les cent vases, de 2010.Ses grands murs de dalles et ses multiples installations sont généralement vendues entre 19000 et 94200 euros, avec la création Peinture acrylique blanche sur tissu rayé blanc et bleu, de 1971, en 148 x 148 cm.

Sculpture Daniel Buren

Sculpture de Daniel Buren – Cadre décadré, 04 a4 – Estimée 35 000 – 45 000 €

Enfin, l’artiste crée aussi quelques sculptures sur bois sous la forme de barre striées de bandes verticales, vendues jusqu’à 8 900 euros avec le modèle Barre haute, en 2001.

Objets

Estimés entre 300 et 6000 euros, les objets produits par l’artiste sont multiples. Nous retrouvons de nombreux vases, striés des bandes verticales en couleur, vendus entre 800 et 9 000 euros avec Les cent vases, en céramique, de 2010. Il produit aussi deux services à Expresso, estimés entre 300 et 600 euros, en céramique.

Dessins & aquarelles

Daniel Buren réalise quelques dessins, à la manière de croquis, pour ses toiles ou ses sculptures, estimés entre 120 et 8 000 euros. Il réalise de nombreux dessins de ses lignes verticales ou encore de damiers, aux crayons de couleur ou au feutre, vendus entre 1 500 et 7 000 euros.

Nous retrouvons aussi certains de ses travaux sur la perspective avec un croquis au feutre de 1985, vendu 3 400 euros ou encore un dessin appelé Esquisse graphique d’un cube au crayon gras vendu 2 500 euros. Son projet d’installation Sur la grille, de 1998, se vend 10300 euros.
 

Qui est Daniel BUREN ?

Les débuts de Daniel Buren

Daniel Buren est un peintre, sculpteur et plasticien français né à Boulogne-Billancourt le 25 mars 1938. Il commence par étudier le dessin et la décoration à l’École des Métiers d’art en 1958. Il adopte rapidement un style qui lui est propre en étudiant les rapports entre le fond et la forme à l’aide de moyens économes.

Daniel Buren et le motif rayé

Très vite, il se passionne pour le motif rayé qui lui permet une intervention minimum et qui atteint un point culminant dans des toiles réalisées en 1967 où il recouvre les deux bandes verticales de chaque extrémité d’un tissu rayé à l’aide d’une bande de peinture blanche.

En janvier 1965 a lieu « le 18e Salon de la Jeune Peinture ». Avec trois de ses amis, Olivier Mosset, Michel Parmentier et Niele Toroni, ils forment le groupe B.M.P.T dont le mot d’ordre est un « programme minimal d’action » dans leurs œuvres, ce qu’ils réaliseront à plusieurs reprises après ce Salon jusqu’en novembre 1967, date à laquelle le groupe se sépare, car il ne partage plus les mêmes points de vue s’agissant de l’art.

À compter de 1968, l’artiste s’interroge longuement sur deux thématiques à travers ses œuvres : l’espace d’exposition et le spectateur. Durant cette période, Buren délaisse les espaces classiques que sont les musées ou les salons pour peindre dans la rue. Il a le don de s’adapter à l’espace dans lequel il travaille et prend l’habitude de réaliser des œuvres temporaires, qu’il détruit une fois le travail achevé. Les rayures dont il continue d’user, quel que soit le contexte lui permettent de révéler les particularités des lieux qu’il dépeint que ce soit en peinture, en architecture ou en sculpture.

Les réalisations qu’il fait sur place jouent avec tout ce qui l’entoure, notamment la lumière, les couleurs ou encore les espaces. Ceux-ci participent à ses œuvres qui interrogent en même temps les passants. Les installations du plasticien suscitent tantôt la critique, tantôt la fascination ou la curiosité.

Daniel Buren, un artiste de renom

En 1986, Jack Lang qui est alors ministre de la Culture a pour projet de restructurer ce que nous connaissons aujourd’hui comme la Cour d’honneur du Palais-Royal à Paris, mais qui était à l’époque le parking du ministère. Un concours est organisé et Daniel Buren le remporte. Le projet qu’il présente consiste en des colonnes rayées noires et blanches de différentes tailles et alignées selon un schéma bien précis.

La polémique que ce projet soulève alors et le changement de ministre de la Culture interrompent momentanément les travaux. L’artiste propose alors au nouveau ministre, François Léotard, d’achever son œuvre et de la conserver ou non selon les réactions qu’elle suscitera. Sa réalisation est approuvée. En 1986, il représente la France lors de la Biennale de Venise et va jusqu’à remporter le Lion d’or. Une de ses dernières commandes se trouve à Paris à l’hôtel Bristol pour lequel il réalise une pergola en plexiglas coloré qu’il intitule Pause colorée.

Expertiser et vendre un tableau de Daniel Buren

Si vous possédez un tableau de Daniel Buren ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.