Ernst Ludwig Kirchner

peintre allemand du XXème siècle, 1880-1938

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Ernst Ludwig Kirchner

Peinture : 166.300-17.000.000 €

Dessin : 820-400.000 €

Estampe : 40-112.600 €

Photographie : 100-300 €

Sculpture : 2.800-6.500.000 €

Tapisserie : 5.100-27.000 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Ersnt Ludwig Kirchner, nos experts s’en chargent.

Les débuts de Kirchner

Ernst Ludwig Kirchner est issu d’une famille bourgeoise intellectuelle. Il naît en Bavière le 6 mai 1880 dans une ville où l’industrie de la papeterie occupe une place prépondérante, son père étant par ailleurs ingénieur-chimiste spécialisé dans la fabrication de ce matériau.

Il étudie à l’école supérieure de Dresde où il s’inscrit en 1901 et obtient sous la pression parentale un diplôme d’ingénieur architecte en 1905. Il parvient néanmoins à étudier la peinture lors de ses études.

Die Brucke

Fritz Bleyl, l’un de ses camarades, rencontre au retour d’un voyage à Dresde en 1904 les futurs membres de ce qui allait devenir l’un des groupes les plus célèbres des avant-gardes du XXe siècle. Certains d’entre eux commencent également par une formation d’architecte, mais ne s’intéressent réellement qu’à la peinture. L’annonce officielle de la création du groupe Die Brucke à lieu le 7 juin 1905 : « Le pont », et organisent six mois plus tard leur première exposition collective dans une librairie à Leipzig. Kirchner publie le programme du groupe en octobre 1906 dans un journal et organise la même année une exposition, essentiellement de gravure sur bois et se fait rejoindre par trois autres membres, dont Emil Nolde. Le groupe se consacre dans un premier temps à la peinture de paysage et à la figure humaine lors d’un « quart d’heure de nu » se déroulant dans l’atelier de Kirchner. Ce dernier se consacre particulièrement à cet exercice et cherche à s’éloigner des modèles bourgeois et académiques de l’époque en retrouvant une pureté, qui passe par une stylistique plus rudimentaire du motif.

Comme de nombreux artistes de son époque, il découvre les arts d’Afrique Noire et d’Océanie via leurs expositions dans les institutions, comme ici le musée d’ethnographie de Dresde. Ceci modifie son style qui devient schématique quant à la forme et un contraste équilibré des volumes : Baigneuse du bord du lac 1911.

Séparation

Le groupe finit par se rendre à Berlin avec quelques années d’intervalle. Cependant, les relations entre Kirschner et les autres membres se détériorent puisque ces derniers considèrent notamment que le rôle de meneur qu’il s’accorde est trop exagéré. Mais pour lui, le problème se situe dans la fracture qu’engendre sa relation avec Berlin qui devient un sujet prépondérant dans sa peinture. La ville devient un nouveau cadre de vie et sujet de peinture (Cing femmes dans la rue, 1913). Il s’essaie également au portrait suite à la rencontre du romancier Alfred Doblin en 1912, pour lequel il réalise également quelques illustrations de livres.

Il subit également la guerre et ses conséquences psychiques et physiques puis part s’installer en 1917 en Suisse.

Il y peint des autoportraits puis s’intéresse de nouveau aux paysages. Kirschner finit tristement ses jours en se tirant une balle dans le cœur, en raison de la folie d’Hitler en 1938 et à son classement par le gouvernement dans les « artistes dégénérés » qui renie la plupart de son œuvre.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.