David LE MARCHAND

Sculpteur francais , 1674-1726

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de David LE MARCHAND et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste David LE MARCHAND

Prix d’une sculpture : 3 000 – 230 000 €

Un sculpteur issu de la tradition dieppoise : 

David Le Marchand est un sculpteur d’origine française, spécialisé dans la sculpture sur ivoire et actif durant le premier quart du XVIIIsiècle. David Le Marchand est né à Dieppe en 1674 d’une famille d’artiste, son père était en effet peintre et c’est auprès de lui que le jeune David apprend les rudiments du dessin, de la peinture et de la sculpture. Très vite, il se spécialise dans la sculpture sur ivoire, la spécialité de la ville. Au XVIIsiècle, Dieppe compte en effet plus de trois-cents maîtres ivoiriers, et au même titre que les ivoires de Nottingham au XVsiècle, les ivoires de Dieppe connaissent aux XVIIe, XVIIIe et XIXsiècles une diffusion européenne.  

Comme nombre d’autres artistes huguenots, David Le Marchand émigre en Grande-Bretagne après la révocation de l’Édit de Nantes, le 16 octobre 1685. Il s’installe alors à Édimbourg, puis à Londres où, très vite, il se forge une forte réputation et une large clientèle. 

Une clientèle exceptionnelle outre-Manche : 

À Londres, David Le Marchand travaille pour une clientèle issue des plus hautes sphères sociales, pour les monarques Anne et Georges Ier de Grande-Bretagne, pour des artistes de la Royal Academy, comme Sir Christopher Wren, ou encore de hauts fonctionnaires tel Samuel Pepys et des esprits scientifiques brillants, comme Isaac Newton. Ainsi, Le Marchand côtoie et produit pour les plus grandes personnalités britanniques de son temps. 

L’art de Le Marchand est en effet très intéressant, car il réalise la synthèse de deux influences : la formation de peintre hérité de son père et le travail de l’ivoire, dans la tradition des artistes dieppois avec lesquels Le Marchand prend ses distances, délaissant la taille des petits objets religieux, usuels (râpe à tabac) ou purement décoratifs (maquette de frégate, dos de miroir sculpté, etc.) qui faisaient la réputation de la ville. Le Marchand réalise en effet principalement des portraits sculptés de ses commanditaires, mais aussi dans une moindre mesure, des scènes allégoriques ou mythologiques dont les compositions sont à rapprocher d’une démarche de peintre. 

Notoriété, postérité et positionnement sur le marché : 

Le sculpteur a connu une grande notoriété de son vivant et celle-ci lui a survécu : ses œuvres sont aujourd’hui présentes dans quelques-uns des plus grands musées européens, tel le Victoria and Albert Museum de New York, le British Museum ou encore le musée Goya de Castres. Notons également qu’en 2004, cinq sculptures de l’artiste ont été dérobées au Musée des Beaux-Arts de l’Ontario avant d’être retrouvées quelques semaines plus tard. 

La côte des œuvres de l’artiste sur le marché de l’art est également assez haute : un portrait en médaillon représentant très certainement Sir John Houblon, d’une vingtaine de centimètres de hauteur, a été ainsi adjugé plus de 300 000 euros chez Sotheby’s Londres le 2 juillet 2013. 

Expertiser et vendre une oeuvre de David LE MARCHAND

Si vous possédez une sculpture de David LE MARCHAND ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.