Emile DECOEUR

Céramiste français, 1876-1953

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Emile DECOEUR et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre céramique, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Georges BASTARD

Prix d’une céramique : 1 000 – 6 000€

Les débuts artistiques prometteurs

Né à Paris en 1876, Émile Decœur s’illustre parmi les grandes figures de la céramique au XXe siècle.  

Jeune homme, il se forme dans un premier temps à la pratique du dessin, avant de recevoir son apprentissage auprès de Edouard Achille Lachenal, peintre, sculpteur et céramiste, ayant été l’élève de Théodore Deck. Dès 1900, Émile reçoit une médaille pour des décors conçus auprès de Lachenal.

Il travaille au cours de sa carrière à Fontenay-aux-Roses, où il installe et occupe son premier atelier en 1907.

Il poursuit ses travaux à la Manufacture de Sèvres, où il est en charge plus tardivement d’un pan de la création, et où il occupe la fonction de conseiller artistique jusqu’en 1942.

Une approche novatrice de la céramique

Les premiers succès de Decœur remontent au début du XXe siècle. Il gagne en notoriété tout au long de la première moitié du siècle, et son œuvre en fait une des figures les plus appréciées de la scène Art déco du début de siècle.

C’est aux alentours de 1910 que Decœur réalise ses premières porcelaines. Il apprécie par ailleurs de travailler des pièces en grès, et s’affranchit à sa manière des démonstrations stylistiques occupant la scène contemporaine.

Expérimentateur, il s’intéresse par ailleurs à des recettes méconnues, enrichissant sa pratique des motifs issus de l’art nouveau. Les influences de l’art oriental, notamment chinois avec une inspiration issue de la dynastie pré Ming, lui permettent de tendre pour ses créations vers une simplification de l’ornement, à la faveur de la forme.

Dans les années 1930, il oriente plus nettement vers les formes simples, privilégiant la symétrie, et les effets de glaçures, au détriment de motifs issus d’un registre floral.  

La Seconde Guerre mondiale met sa carrière entre parenthèses.

Decœur : une réputation à l’épreuve des décennies

Durant sa carrière, ses objets sont exposés à la galerie Rouart, et dans cette prestigieuse lignée, lors de l’exposition universelle, où il présente des créations singulières.

Ses créations en céramique, sous forme de vases, de coupes, d’assiettes font pour certaines parties des collections du Musée du Luxembourg, et du Musée d’art moderne de la ville de Paris, à l’image d’une assiette en Nénuphar réalisée en grès et émail. D’autres pièces, tel qu’un vase au design épuré, présentant un motif de plante, éloquente simplicité, fait partie des collections du Metropolitan Museum de New York.

Une pièce de vase au format ovoïde, fabriquée en grès porcelainé, de couverture marbrée gris-bleu, a été vendue pour 4 100 euros au sein de la maison de vente aux enchères Cornette de Saint-Cyr. Des bouteilles signées Decœur aux alentours de 1925, font partie des collections Museum für Gestaltung Zürich.

Expertiser et vendre une céramique de Emile DECOEUR

Si vous possédez une céramique de Emile DECOEUR ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre céramique. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.