Evelyn PAGE

Artiste néo-zélandaise du XXe siècle, 1899-1988

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Evelyn PAGE

Prix d’une peinture signée Page : 8 000 – 40 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 200 – 5 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une solide formation académique

Née Evelyn Polson à Christchurch en 1889 et décédée en 1988 à Wellington, était une artiste néo-zélandaise surtout spécialisée dans la peinture, notamment de portraits, paysages et nature morte

Encouragée par sa famille, elle suit très tôt de cours de piano et de musique, et s’intéresse à la peinture et à la lecture avant même d’entrer à l’école. À 15 ans, elle suit des cours à la Canterbury College School of Art en parallèle de ses études secondaires. Elle progresse très rapidement, passe à des cours plus avancés et excelle au point d’obtenir de nombreux prix à l’école, notamment pour ses peintures de paysages, et le celui de première classe aux examens.

Elle obtient la bourse Advanced Art Scholarship en 1918 et 1919, et est élue quelques années plus tard en 1922 membre de la Canterbury Society of Arts, moment à partir duquel elle devient artiste professionnelle. Elle enseigne à la Canterbury College School of Art de 1930 à 1936.

Elle épouse Frederick Page en 1938 après plusieurs années de relation, un pianiste, avec qui elle aura deux enfants.

L’héritage d’un apprentissage

Durant ses études à la Canterbury College School of Art, Evelyn Page suit les cours d’enseignants qui auront beaucoup d’influence sur son œuvre, comme Richard Wallwork, Leonard Booth, et surtout Cecil Kelly qui lui enseigne la peinture de paysages et de nature morte et dont on retrouve l’influence dans ses premiers travaux. Evelyn Page a aussi noué des liens amicaux avec d’autres élèves de l’école à l’époque, comme l’écrivain Ngaio Marsh, Viola Macmillan Brown, Margaret Anderson ou encore James Cook, avec qui elle forme un groupe à partir de 1927 et organise des expositions, affichant la volonté de rompre avec « l’atmosphère victorienne » pour devenir le noyau d’un mouvement moderniste néo-zélandaise. 

Evelyn Page a aussi fait beaucoup de voyages à l’étranger qui l’ont influencé dans son travail, comme en Europe où elle fut marquée par les postimpressionnistes français. 

C’est ainsi que l’artiste se spécialise dans la peinture de portraits, de paysages, parfois de figures nues, et de natures mortes. Elle privilégie les couleurs sombres, et l’on retrouve généralement toujours dans ses toiles des arbres ou des collines.

De multiples peintures 

On note que ces dernières années bon nombre des tableaux d’Evelyn Page sont apparus sur le marché, comme ses natures mortes souvent intitulées « Still life » comme Still life with geraniums, Camellias, ou Still Life with Jug and Apples. On trouve aussi beaucoup de paysages comme Seascape, ou Lorenzo Springs

Ses peintures de nus sont souvent plus connues, comme December Morn, Summer Morn, Sunlight and Shadow, The Green SlipperFigure out of Doors ou encore Nude in a doorway, qui ont parfois éveillé les critiques puritaines à l’époque. Sa peinture New Year Holiday (Corsair Bay) (1941) était très connue de son vivant, où l’on retrouve les thèmes des figures dans des décors naturels et la lumière du soleil. 

En 1942 elle peint un portrait de la famille Campbell dans le jardin de Christchurch.

Elle peint des paysages urbains très prisés dans l’histoire de la peinture néo-zélandaise comme Colombo Street from Cathedral Square, Christchurch Railway Station (1944) et Post Office Cathedral Square (1945).

En 1987, elle reçoit le titre d’officier de l’Ordre de l’Empire britannique, pour ses services rendus à l’art.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.