Geer VAN DE VELDE

Peintre , 1898-1977

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Geer Van de Velde et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Une formation autodidacte :

Gerardus Van de Velde, plus communément appelé Geer Van de Velde, est un peintre d’origine néerlandaise et actif en France. Sa formation artistique est largement autodidacte : issu d’une famille plutôt pauvre, Geer apprend la peinture en travaillant auprès de son frère Bram comme apprenti décorateur dans une grande entreprise de La Haye. Puis Geer entreprend un voyage en solitaire autour des Flandres, peignant des enseignes pour gagner sa vie et apprenant le dessin et la peinture sur le motif. Les grands paysages de Flandres, ainsi que les tableaux d’Hendrick Wilem Mesdag marqueront profondément l’artiste, notamment dans l’utilisation nuancée de sa palette. 

En 1925, Geer et son frère Bram s’installent à Paris et fréquentent tout d’abord la bohème et la misère du Montparnasse. Tous deux exposent de 1928 à 1930 au Salon des Indépendants, où ils ne sont que très peu remarqués. En 1937, Geer fait une rencontre décisive, celle d’avec Samuel Beckett, alors encore inconnu, avec qui il noue une amitié sincère. Grâce à Beckett, Geer expose plus de quarante-cinq toiles chez Guggenheim Jeune à Londres, galerie alors dirigée par Peggy Guggeheim. L’exposition est un échec et pousse Geer à déménager à Cachan, où il explore un tout nouveau mode d’expression. 

Un peintre exigeant et dévoué à l’abstraction : 

En 1944, Geer Van de Velde s’installe définitivement à Cachan d’où il produit et envoie des œuvres pour les principaux salons et manifestations artistiques, comme le salon de mai ou le salon des Réalités nouvelles. Après guerre, Geer se rend en Hollande où il se familiarise avec l’art de Piet Mondrian, qui le marque, puis il expose chez Aimé Maeght à Saint-Paul-de-Vence de 1946 à 1952. Dès lors, Geer connaît une certaine notoriété, qui l’amène à exposer avec son frère à la galerie Kootz de New York et se lier d’amitié avec Michel Seuphor, grand critique d’art et écrivain, qui va défendre et promouvoir son œuvre. De 1952 à 1962, l’artiste expose ses œuvres à l’international : en Allemagne, en Italie, au Brésil, en Irlande, mais également en France, notamment au musée Galliera en 1966. 

À l’inverse de son frère, Geer Van de Velde cherche à s’éloigner au plus possible des recherches de l’expressionnisme, se tournant plutôt vers une peinture abstraite réfléchie et analytique, nuançant les couleurs et tempérant les élans. Il s’attache à travailler les lignes et les structures de la toile, sans jamais négliger l’importance de la lumière dans la peinture. Une grande série de ses toiles, à partir de Cachan notamment, prend également pour thème le rapport entre intérieur et extérieur à travers la représentation de la fenêtre. 

Une reconnaissance tardive : 

Durant toute sa vie, Geer Van de Velde a recherché l’équilibre dans ses toiles, passant dans un premier temps par une profusion de lignes, avant de se tourner vers un plus grand dénuement et des oppositions de valeurs, noir et blanc par exemple, comme dans l’une de ses dernières grandes toiles Composition de 1950-55. 

Malgré un succès tardif, les œuvres de Geer Van de Velde connaissent aujourd’hui un grand succès auprès des amateurs et des collectionneurs, qui se fournissent principalement sur le marché de l’art français, où les œuvres de Van de Velde sont les plus nombreuses. Le record d’enchères pour une œuvre de l’artiste a d’ailleurs été établi chez Christie’s Paris en 2019 pour une Composition, adjugée plus de 280 000 euros. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Geer Van de Velde 

Si vous possédez une peinture de Geer Van de Velde ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.