George NAKASHIMA

« Pénétrer et rejoindre la nature pour révéler son potentiel », 1905-1990

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de George NAKASHIMA et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre meuble, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste George NAKASHIMA

Prix d’un meuble signé : 1 000 – 130 000€

Cote moyenne de l’artiste pour la vente d’une sculpture : 1 000 – 80 000€

Prix de vente d’un luminaire : 1 000 – 30 000€

Produire avec la nature et grâce à elle

Né aux États-Unis, mais d’origine japonaise, George Nakashima se forme tout d’abord à la sylviculture et à l’architecture. L’alliance inattendue de ses deux disciplines révèle d’emblée la direction suivie pendant l’ensemble de sa carrière : l’utilisation du bois comme matériau de prédilection pour des objets de design conçus de façon architecturale.

Ses études terminées, il complète sa formation par de nombreux voyages (en Europe, au Japon et Inde). Incarcéré pendant la Seconde Guerre mondiale (sa fille Mira naît d’ailleurs la même année que le début de sa détention, en 1942), et durablement choqué par cette expérience, il continue néanmoins à se former en appréhendant le bois de récupération comme matière première en explorant son grain et sa solidité.

De la nature au mobilier 

Diplômé du MIT, Nakashima remporte aussi en France en 1928 le prix Fontainebleau de l’École américaine des Beaux-Arts. De retour aux États-Unis, il collabore avec l’architecte Antonin Raymond, émule de Frank Lloyd Whright dont Nakashima apprécie la Maison Kaufmann et son architecture organique. De retour d’Inde où il a travaillé à Pondichéry à la demande de Antonin Raymond (qui avait contribué à le faire libérer), il travaille pour Nelson Rockfeller et l’université Columbia. Essences précieuses ou exotiques rehaussent la valeur de ses œuvres, dont les plus connues sont dénommées du nom de sa fille Mira (Chaises et Tabourets Mira).

Largement récompensé de distinctions honorifiques aux États-Unis, mais aussi par exemple au Japon, il expose jusqu’à sa mort en 1990. Le prix de ses œuvres oscille entre 70 000 et 160 000 euros pour les plus prisées, telle Table basse Minguren I (130 000 euros) ou Table Minguren II (160 000 euros).

Un artisan de paix dans tous les sens du terme

Très marqué par son incarcération dans son pays d’adoption, il parcourt au lendemain de la Seconde guerre mondiale tous les continents pour bâtir des « autels de la paix », dont le plus célèbre est le premier conçu : l’autel en noyer massif noir de la Cathédrale de St. John the Divine de New York. La sobriété du bois sert son discours, tout comme son idée de récupération de bois synonyme de reconstruction.

La poursuite de son œuvre est aujourd’hui assurée par sa fille Mira à New Hope en Pennsylvanie. Respectant l’héritage spirituel transmis par son père, elle produit des œuvres uniques, conçues selon la disponibilité du matériau et s’adaptant à elle. En cherchant à exploiter de façon la plus respectueuse les aspérités du bois, sa couleur et sa « personnalité » selon ses propres mots, elle fait sienne l’idée maîtresse de son père : faire de la nature son alliée en un acte créatif respectueux de l’environnement.

Expertiser et vendre un meuble de George NAKASHIMA

Si vous possédez un meuble de George NAKASHIMA ou tout autre sculpture, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre meuble. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes