Giacomo BALLA

Peintre d’origine turinoise, 1871-1958

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Giacomo BALLA et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Giacomo BALLA

Prix d’une peinture signée : 4 000 –  200 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente au enchère : 1 000 – 100 000 €

Estimation d’une estampe : 100 – 1 500 €

Un peintre divisionniste. 

Peintre d’origine turinoise, Giacomo Balla apprend la peinture, le dessin, la perspective et la photographie à l’Académie Albertina. Il travaille dans un premier temps comme caricaturiste et illustrateur pour des journaux et des éditeurs de la ville. Puis en 1895, il part à Rome, où il restera toute sa vie. Là, il s’initie à la technique divisionniste et en devient même un grand promoteur : il donne des cours de peinture divisionniste dans son atelier des Beaux-Arts à quelques élèves qui deviendront ensuite ses futures confrères et collaborateurs au sein mouvement futuriste, tels Umberto Boccioni et Gino Severini. Il connaît un grand succès dès 1903 puisqu’il expose à la Ve Biennale de Venise. Jusqu’en 1910, il explore donc avec intensité une peinture fortement inspirée du courant divisionniste, puis petit à petit, il s’intéresse au dynamisme de la lumière et du mouvement : il dessine sur des feuilles de papier ou des planches de bois des automobiles en marche et tente de coucher sur sa feuille l’impression de vitesse. 

Le futurisme

Dès 1910, il adhère pleinement au mouvement futuriste créé l’année précédente par un de ses anciens élèves, Umberto Boccioni, et théorisé par Filippo Tommaso Marinetti, qui signe deux manifestes la même année : Manifeste des peintres futuristes et Manifeste technique de la peinture futuriste. La rencontre entre sa formation de peintre divisionniste et ses nouvelles théories futuristes s’illustre parfaitement dans le tableau Lampe à arc, réalisé en 1910 et conservé au MoMa de New York, où les particules de lumière sont représentées dans un mouvement centrifuge. Peu après, il initie un grand cycle de peintures qui feront sa renommée, intitulées Compénétrations iridescentes et composées entre 1912 et 1914. De cette période datent également bon nombre de chefs d’œuvres, tel que Dynamisme d’un chien en laisse, 1912, conservé à la Albright-Knox Art Gallery de Buffalo, ou encore Fillette courant sur un balcon, 1912, musée du Novecento de Milan. À partir de 1913, il délaisse totalement la figuration et dès 1916, date de la mort de Boccioni, il devint le principal représentant du mouvement futuriste et laisse libre cours à toute sa créativité : il crée des objets décoratifs, du mobilier, des architectures et décors de théâtre et participe à des films. 

La période fasciste 

Dès 1921, Balla et d’autres membres du mouvement futuriste se tournent vers le fascisme et son exaltation radicale du progrès. En 1926, il sculpte d’ailleurs un petit buste à la gloire de Mussolini. Il devient alors, dès les années trente, l’artiste fasciste par excellence ; très apprécié des critiques et des institutions culturelles en place, il est d’ailleurs fait membre de l’académie de San Luca de Rome en 1935. Stylistiquement, il s’accorde aux idées du parti du Duce : le progrès comme but, l’exaltation de la vitesse, le nationalisme, etc. À partir de 1930, il revient à la figuration puis en 1937 délaisse le mouvement futuriste avant d’y revenir en 1948.

Malgré les controverses liées à son personnage et à ses idées radicales, les œuvres de Balla ont fait l’objet de nombreuses expositions, notamment en France et en Europe. Ses toiles se vendent également assez bien, même en Italie. Comptez environ 15 000-20 000 euros pour une petite peinture et 2 000 à 3 000 euros pour un dessin. Ses sculptures sont quant à elles assez recherchées et se vendent très bien, comme Linee di Forza del pugno di Boccioni II, adjugée 46 000 dollars chez Andrew Johnson aux États-Unis, en octobre 2019. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Giacomo BALLA

Si vous possédez une peinture de Giacomo BALLA ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.