Henri Van de Velde

Architecte belge du XXe siècle, 1863-1957

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Henri Van de Velde

Peinture : 100 – 1 200€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de Van de Velde, nos experts se tiennent à votre disposition via notre formulaire d’expertise gratuit.

Un artiste polyvalent

Henri van de Velde est un peintre, architecte et designer belge né à Anvers en 1863 et mort à Oberägeri, en Suisse, en 1957.

D’abord tenté par la musique, Henri van De Velde décide dans un deuxième temps de se tourner vers la peinture. Il fréquente ainsi l’Académie des Arts à Anvers et l’atelier de Carolus Durand à Paris avant d’intégrer, à son retour en Belgique, en 1889, le groupe XX, un mouvement d’artistes influencé par les néo-impressionnistes. 

En 1892 Henri van de Velde abandonne la peinture pour se dévouer à l’architecture et au design intérieur. En 1893, sa rencontre avec Maria Sèthe, sa future épouse avec laquelle il collabore dans de nombreux projets, sera décisive pour le reste de sa carrière. 

 Les premiers préceptes architecturaux

Préoccupé par la production artistique de son temps, qu’il juge insatisfaisante, Henri van de Velde consacre une longue partie de sa vie à l’enseignement et à la rédaction d’ouvrages théoriques sur l’art. 

Son premier texte, Déblaiement d’Art, publié en 1894, incarne ses principales idées concrétisées dans sa première et plus célèbre œuvre, le « Bloemenwerf » (1864-1895). La simplification des formes, l’unité des arts, la conception globale de l’intérieur et de l’extérieur du bâtiment et un design total sont revendiqués par l’artiste. 

Fort de son succès, Henri van de Velde est nommé conseiller artistique du Grand Duc de Saxe Weimar en 1902. Là-bas, influencé par la philosophie de William Morris et le mouvement Arts and Crafts, il réorganisa la Kunstgewerbeschule (l’École des Arts et Métiers) et l’Académie des Beaux-arts.  

Un style éclectique 

Dès lors l’artiste oscille, dans les nombreuses commandes qu’il exécute, entre un ornement rationnel proche du Bauhaus, comme en atteste la Maison Leuring (La Haye, 1901-1904) – puis, vers des compositions plus géométriques et proches de l’art nouveau telle que la Villa H.Esche à Chemnitz (1902-1911). 

Outre ses productions architecturales, Henri van de Velde s’emploie, tout au long de sa vie, à dessiner des objets divers et variés tels que des meubles, des bijoux, des vêtements et un grand nombre d’accessoires de décoration. La diversité des objets créés par Henri van de Velde est aujourd’hui fort appréciée dans les salles de vente. L’un plus beau record de l’artiste aux enchères est sans doute une théière adjugée 170 000 euros le 12 octobre 2005 à la Maison de vente des Beaux-arts de Bruxelles. 

  Laissant derrière lui une œuvre déjà très prolifique, Henri van de Velde migre en Suisse après la Seconde Guerre mondiale. Il y reste actif jusqu’à son décès en 1957, à l’âge de 94 ans. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.