Hugo PRATT

Auteur de bande dessinée , 1927-1995

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Hugo PRATT et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Hugo PRATT

Prix d’un dessin ou d’une aquarelle en vente aux enchères : 90 – 70 000 €

Estimation d’un estampe : 200 – 18 000 €

Une vie d’aventures : 

Ugo Eugenio Pratt, dit Hugo Pratt, est un auteur de bande dessinée italien. Son œuvre la plus connue est la série Corto Maltese, qu’il produit durant plus de vingt-cinq ans. La vie du maître du neuvième art semble étroitement liée à celle de son personnage principal et ainsi faite de voyages, d’aventure, d’érudition et de mystère. En effet, concernant la biographie de Pratt, il est assez difficile de distinguer la fiction de la réalité. Le petit Ugo, fils de militaire, grandit entre Venise et l’Éthiopie, réfugié dans un camp de prisonniers en Éthiopie puis enrôlé de force dans l’armée du IIIReich, dont il réussit à s’enfuir. De retour à Venise à la fin de la guerre, il fait partie du Gruppo di Venezia, le grand cénacle artistique de la lagune qui comprenait à l’époque les meilleurs écrivains et artistes. 

Peu après la fin de la guerre, Pratt connaît une reconnaissance internationale, qui l’amène à travailler à Buenos Aires où il est invité dès 1949 à l’instigation de Cesare Civita, célèbre éditeur. Là, Hugo Pratt travaille pour plusieurs revues où apparaissent des personnages qui feront son succès tel le sergent Kirk ou Ernie Pike. 

Pratt continue sa vie d’aventures et de voyages et travaille à Londres, à Sao Paulo et à Buenos Aires de nouveau, avant de retourner à Venise en 1962. C’est à cette période qu’il fera la rencontre de son personnage principal et alter ego, Corto Maltese. 

Des influences et rencontres décisives 

Au tout début de sa carrière, le style d’Ugo Pratt est considérablement influencé par celui de Milton Caniff « le Rembrandt de la bande dessinée » et maître du noir et blanc dont les subtiles oppositions entre lumière et obscurité ont durablement marquées l’art du dessinateur vénitien. 

Puis, en 1967, Pratt rencontre à Venise Florenzo Ivaldi, qui fera paraître la revue Sgt. Kirk, mettant à l’honneur et diffusant les histoires du sergent Kirk, personnage créé par Pratt quelques années plus tôt en Argentine. C’est dans ce périodique qu’apparaît pour la première fois le personnage de Corto Maltese. Malheureusement, la revue s’arrête peu après, faute de lecteurs. Néanmoins, dès 1969, Pratt est invité à travailler en France par George Rieu qui lui propose de publier ses histoires dans son hebdomadaire, Pif Gadget. C’est là le début de la carrière française d’Hugo Pratt grâce à sa série La ballade sur la mer salée, où l’on découvre plus en profondeur le personnage de Corto Maltese.

Pratt acquiert alors une très grande renommée en France et à l’international, il publie dans l’édition belge de Tintin, mais aussi en Italie, donne des conférences au Canada puis publie La jeunesse de Corto, entre 1981 et 82 dans le quotidien Le matin de Paris. Enfin, il s’installe dès 1984 en Suisse où il supervise le contenu d’un hebdomadaire intitulé Corto et mettant à l’honneur son personnage fétiche, miroir et symbole de sa propre existence. 

Une reconnaissance internationale : 

Très tôt, Hugo Pratt connaît une reconnaissance internationale et reçoit de nombreux prix pour son œuvre, tant en France qu’en Italie. Il recevra également de nombreuses distinctions outre-Atlantique, de manière posthume, tel le prix Harvey de la meilleure édition américaine pour Corto, toujours un peu plus loin, en 2016. 

Ses qualités graphiques et la richesse de ses narrations, nourries d’une vie foisonnante de rencontres, de voyages et d’aventures, contribueront également à la reconnaissance de la bande dessinée comme art à part entière. 

C’est pourquoi aujourd’hui la côte des œuvres d’Hugo Pratt sur le marché de l’art est exceptionnellement haute pour un auteur de bande dessinée, ainsi une de ses planches, intitulée L’odio di corazon sutton, a récemment été adjugée (23 novembre 2019) plus de 54 000 euros chez Artcurial à Paris. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Hugo PRATT

Si vous possédez un dessin de Hugo PRATT ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.