Jean-Michel OTHONIEL

Artiste sculpteur français contemporain, 1964

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean-Michel OTHONIEL

Prix d’un tableau signé Othoniel : 400 – 3 000€

Estimation d’une sculpture de l’artiste : 1 000 – 30 000€

Si vous souhaitez faire estimer une oeuvre de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

L’ascension d’un artiste

Né en 1964 en France à Saint-Étienne, Jean-Michel Othoniel est artiste particulièrement connu pour ses sculptures, mais aussi pour ses dessins et photographies, ainsi que pour l’aménagement de lieux. Actuellement il vit et travaille à Paris.

En 1988, il sort diplômé de l’École nationale supérieure d’arts de Cergy-Pontoise. 

Après avoir voyagé et participé à des expositions comme à celle du Centre Pompidou en 1995, il est accueilli en 1996 à la Villa Médicis à Rome en tant qu’artiste pensionnaire, et il suspend dans les bambous de ses jardins de gigantesques colliers. Après de nombreuses participations à des expositions (comme au Louvre par exemple), et plusieurs commandes publiques, Jean-Michel Othoniel est élu membre de l’Académie des Beaux-Arts le 14 novembre 2018. 

Le choix de matériaux originaux 

Ayant un goût prononcé pour la métamorphose, les transmutations et la sublimation, Jean-Michel Othoniel privilégie des matériaux aux propriétés réversibles. Il s’intéresse notamment au soufre, et après un voyage en 1992 sur les îles éoliennes où il noue des liens avec un volcanologue, il s’intéresse au verre naturel produit par les volcans et collabore ensuite deux ans avec le CIRVA (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques), avec lequel il fera réaliser plus tard des sculptures énigmatiques, en verre soufflé.

Le voyage est d’ailleurs l’un de ses thèmes de prédilection avec la mémoire, thèmes que l’on retrouve notamment dans l’installation qu’il réalise fin 2004 : Le Petit théâtre de Peau d’âne, présenté au théâtre du Châtelet, ainsi qu’à celui de la ville de Rochefort. Des fois, son travail même aussi passion et politique, comme on le voit avec son œuvre le Bateau des larmes, exposé en 2005 pour laquelle il a récupéré une barque abandonnée par des cubains sur une plage de Miami.

Vers une reconnaissance mondiale

Jean-Michel Othoniel commence à gagner en notoriété après avoir exposé ses sculptures en souffre à la DOCUMENTA de Cassel en 1992. 

Il participe ensuite à de nombreuses expositions et honore sa première commande publique en 2000, en transformant la station de métro parisien « Palais-Royal – Musée du Louvre » en réalisant le Kiosque des Noctambules, véritable œuvre d’art faite d’un banc entouré de deux couronnes de verre et d’aluminium.

Il réalise des œuvres pour des expositions comme « Crystal Palace » à la Fondation Cartier en 2003 à Paris, ou le MoCA de Miami en 2004, notamment des sculptures énigmatiques en verre soufflé qui ressemblent tantôt à des bijoux, tantôt à des objets érotiques ou à des architectures. L’année d’après, en 2004, il participe à l’exposition « Contrepoint » au Musée du Louvre, pour laquelle il réalise des sculptures de verre et d’aluminium. Enfin, appelé pour une nouvelle commande publique, Othoniel crée une sculpture pour le parvis de l’hôtel-Dieu du Puy-en-Velay : « Le cœur de l’hôtel-Dieu ». En 2013, Tokyo lui commande une œuvre monumentale pour le 10e anniversaire du Mori Art Museum intitulée « Kin no Kokoro », installée durablement dans le Mohri Garden.

Une première rétrospective est consacrée à l’artiste en 2011 au Centre Pompidou, appelée « My Way », puis au musée d’art contemporain de Hara à Tokyo et enfin Brooklyn Museum de New York en 2012.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.