John BIGGERS

Muraliste afro-américain, 1924-2001

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de John BIGGERS et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste John BIGGERS

Prix d’une estampe : 1 000 – 10 000 €

Estimation d’une aquarelle ou d’un dessin de l’activité de l’artiste en vente aux enchères : 1 000 – 30 000 €

 Une inspiration à toute épreuve 

Ce muraliste afro-américain engagé est né en 1924 en Caroline du Nord, État américain connu pour son lourd passé esclavagiste. John Biggers est né au sein d’une famille pieuse — son père étant entre autres, prédicateur baptiste — valorisant la créativité et l’éducation. En 1937, son père meurt, il est alors envoyé avec son frère à l’Académie Lincoln, dirigée par une association missionnaire américaine. 

Sa vie bascule lorsqu’il suit un cours d’art avec le professeur Viktor Lowenfeld. Ce dernier souhaite enseigner à ses élèves une perception nouvelle de l’héritage africain aux États-Unis, notamment via le contexte social et religieux. C’est un déclic pour John Biggers qui prend des cours de peintures auprès de l’artiste afro-américain Charles White et de la sculptrice Elizabeth Catlett. Il est présenté à des muralistes de renom comme Diego Rivera et aux artistes régionalistes comme Grant Wood Ces rencontres ont beaucoup inspiré son œuvre. 

Il est enrôlé dans la marine américaine en 1943 et vit très mal la ségrégation qui y opère. Malgré tout, il aide à la fabrication de modèles d’équipements militaires.

Le peintre part pour la Pennsylvanie et obtient un baccalauréat et une maîtrise en éducation artistique en 1948. Six ans plus tard, il obtient son doctorat. En 1949, il fonde le département d’art de l’Université du Sud du Texas. Ce palmarès est couronné par l’obtention en 1990 d’un doctorat en lettre. 

Entre engagement et dénonciation

Ayant souffert de la ségrégation raciale, John Biggers est engagé dans la lutte contre les inégalités raciales. En 1957, grâce à une bourse de l’UNESCO il part visiter l’Afrique avec son épouse, Hazel. Il parle alors d’un «choc positif». Son apprentissage de la culture africaine et de ses traditions est retranscrit dans les fresques qui l’ont rendu célèbre. 

Le peintre Viktor Lowenfeld a également beaucoup influencé son œuvre, notamment dans sa dimension angoissante. John Biggers représente parfois des hommes et femmes accablés par les maux de la ségrégation et du racisme. 

Son œuvre se construit au fur et à mesure de ses rencontres, notamment avec les artistes du groupe de la «Harlem Renaissance», comme William Artis. 

Le combat continu

Inspirant pour la jeune génération d’artistes afro-américains, Biggers a formé la prochaine génération d’artistes et d’enseignants, perpétuant ainsi son héritage et ses combats. 

Ses œuvres peuvent principalement s’admirer à l’Université de Hampton en Virginie, dans la bibliothèque du campus, mais aussi à l’Université du Sud du Texas. 

Décédé en 2001, un hommage lui sera rendu dans une exposition qui se tiendra au musée Palmer de l’État de Pennsylvanie, en août 2020.

Le record de vente d’une œuvre de John Biggers a été établi en octobre 2009 pour un tableau intitulé «fusil à pompe» peint en 1987, vendu pour la somme de 216000 dollars.

Expertiser et vendre une oeuvre de John BIGGERS

Si vous possédez une estampe, aquarelle ou dessin de John BIGGERS ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.