Jules Ferdinand MÉDARD

Peintre de nature morte , 1855-c.1925

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Jules Ferdinand MÉDARD et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jules Ferdinand MÉDARD

Prix d’une peinture : 80 – 18 000 €

Un grand représentant de l’école lyonnaise : 

Jules-Ferdinand Médard est un peintre de natures mortes et de fleurs actif à la fin du XIXsiècle et durant le premier quart du XXsiècle. On connaît assez peu de choses des origines et de la formation de cet artiste, sinon qu’il est né à Anzin dans le nord e la France en 1855 et qu’il se forme à la peinture à l’École des Beaux-Arts de Lyon auprès de Jean-Marie Reigner, un peintre spécialisé dans la peinture de fleurs entourant des bustes en marbre ou des médailles. 

Médard expose ensuite dès 1878 au Salon de Paris et connaît une certaine notoriété dans les milieux artistiques parisiens et lyonnais. Il semble en effet s’être définitivement établi à Lyon (bien qu’il envoie des œuvres au Salon) et avoir ouvert un atelier quai Saint-Antoine. Son activité devait être assez florissante puisqu’il prend des élèves, telle la peintre de fleurs Marie Élisabeth Barbaud-Koch, Thérèse Guérin ou encore Claudia Bret-Charbonnier.

Un maître académique à l’heure des avant-gardes : 

Jules-Ferdinand Médard semble avoir connu de son vivant une assez grande renommée ; sa popularité ne lui a malheureusement guère survécu. En effet, la peinture académique de Médard, très inscrite dans les conventions de la nature morte de fleurs comme établi dès le XVIIe siècle dans les Provinces-Unies, est vite balayée par le succès des grandes avant-gardes, illustrées notamment dans les natures mortes de Paul Cézanne, réalisées à la même époque. 

La peinture de Médard est caractérisée par un dessin franc et une palette aux tons assez sourds représentant des fleurs dans des compositions plutôt sobres, parfois dans un panier d’osier ou sur une table, devant un arrière-plan forestier ou uni. En cela, Médard se détache un peu du style de son maître, se dirigeant vers un plus grand dénuement, comme dans Jetée de roses sur un velours bleu, une toile passée chez Conan à Lyon le 15 décembre 2019. 

Un artiste qui plaît :  

La plupart des œuvres de l’artiste ont été identifiées sur le marché de l’art et il semblerait que parmi les collections publiques françaises, seul le Musée des Beaux-Arts de Lyon ne conserve une toile de l’artiste, Couronne de camélias. Les peintures de l’artiste sont identifiables à ses compositions sobres et ses teintes fanées, mais aussi et surtout à sa signature, qu’il appose souvent dans le coin inférieur gauche « J. Medard ». 

Ses œuvres connaissent également un certain succès sur le marché de l’art français et international ; le record d’enchères pour une toile de l’artiste a ainsi été établi en 1997 chez Chenu-Scrive pour une peinture intitulée Roses, pivoines et lilas, adjugée plus de 19 000 euros. Elle est suivie de près par une Nature morte aux pivoines, réalisée en 1877 et adjugée plus de 18 000 euros chez Sotheby’s Paris en 2013. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Jules Ferdinand MÉDARD

Si vous possédez une peinture de Jules Ferdinand MÉDARD ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.