Junzo SAKAKURA

Architecte japonais du XXe, 1901-1969

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Junzō Sakakura né le 29 mai 1901, décédé le 1er septembre 1969 est un architecte japonais et ancien président de l’association architecturale du Japon.

Cote, prix et estimation du Designer Junzo SAKAKURA

Prix d’un mobilier signé en vente aux enchères : 200 – 13 000€

Si vous souhaitez faire estimer un meuble de l’artiste, nos experts en design sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une carrière marquée par la guerre et par l’influence de Le Corbusier

Ses études en histoire de l’art à l’Université impériale de Tokyo (1923-1927) ont été suivies d’un cours de deux ans en construction qui l’a préparé à une carrière dans l’atelier parisien de Le Corbusier. Cette collaboration dure cinq ans, de 1931 à 1936. Par la suite, il se rend de nouveau à Paris en 1937 pour la cinquième réunion du Congrès international d’architecture moderne (Congrès internationaux d’architecture moderne-CIAM). Il est le concepteur du pavillon du Japon lors de l’Exposition internationale de 1937, projet qui lui a alors valu le Grand prix d’architecture de Paris.

Avec son pays en guerre et peu de ressources disponibles chez lui, Sakakura s’est engagé à faire des recherches sur la préfabrication de logements et a conçu un plan résidentiel pour une ville de Mandchourie en 1940. Influencé par Jean Prouvé, il a dirigé l’Institution nationale pour la construction en temps de guerre de l’architecture préfabriquée entre 1942 et 1945. 

L’initiateur du mouvement moderne au Japon 

De retour dans son pays natal en 1939, Sakakura ouvre son cabinet d’architecture et est le premier à faire connaître la pensée moderniste, en y insufflant un esprit typiquement japonais. Ses nombreux chefs-d’œuvre — logements individuels, bâtiments publics, meubles et projets d’urbanisme — jettent ainsi pour la première fois des ponts entre la France et le Japon dans le domaine de l’architecture.

Sa première commande majeure, réalisée en 1951, fut le Musée d’Art Moderne de Kamakura. Le bâtiment est un prisme corbusien surélevé au-dessus d’un étang sur pilotis, signifiant le respect de la tradition, ce que la chaise en bambou de Sakakakura (1949) avait déjà démontré.

À partir de la fin des années 1950, il conçoit de nombreux projets pour des mairies, des gares et des places urbaines. En 1955, il collabore avec son ami Kunio Maekawa pour construire la Maison Internationale du Japon à Tokyo, un bâtiment d’éahcnge culturel principalement constitué de béton armé in situ, avec les parties communes de l’immeuble couvertes de pierres d’Öya. Ce projet remporte le prix annuel du design décerné par le Nihon  Kenchiku Gakkai.

En 1959, les trois apprentis japonais de La Corbusier Kunio Maekawa, Takamasa Yoshizaka et Junzo Sakakura sont responsables de la mise en œuvre des plans et de la supervision de la construction du Musée national de l’art occidental de Tokyo, seul bâtiment construit par Le Corbusier au Japon.

En 1967, Junzo Sakakura entreprend l’un des plus grands projets d’aménagement urbain de sa carrière : la Plaza Ouest de la gare de Shinjuku à Tokyo. Par ailleurs, le statut de Sakakura comme directeur des expositions japonaises à la Triennale de Milan de 1957 à 1960, associé à son rôle de consultant dans la planification de l’Expo’ 70 d’Osaka juste avant sa mort, a assuré sa réputation comme l’un des géants du modernisme architectural au Japon.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.