Lucas CRANACH

Peintre et graveur de la Renaissance Allemande, 1472-1553

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Lucas CRANACH  et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de Lucas Cranach l’Ancien

Prix d’une peinture : 20 000 – 2 000 000€

Prix de vente d’une estampe ou d’une gravure : 400 – 6 000€

Qui est Lucas I CRANACH ?

Lucas Maler, plus communément appelé Lucas Cranach d’après sa ville natale, est un peintre et graveur de la Renaissance Allemande. Il convient de le dénommer Lucas Cranach l’Ancien pour le distinguer de son fils, Lucas Cranach Le Jeune. On ignore tout de sa formation, les historiens supposent qu’il a appris la peinture auprès de son père, également peintre. 

Des commanditaires d’exception

Entre 1501 et 1504, Lucas Cranach séjourne à Vienne et sa trace est attesté par des tableaux religieux et des portraits, dont celui très connu de Johanness Cuspinian, 1502, musée Oskar Reinhart. Cuspinian est un humaniste proche de la cour de l’empereur Maximilien Ier d’Autriche, ce qui atteste déjà de la haute qualité de la clientèle de Cranach. Son style est alors proche de celui de Dürer ou d’Altdorfer. Dès 1504, Frédéric Le Sage, prince-électeur de Saxe, l’appelle à sa cour à Wittenberg ; un an plus tard, il en est peintre officiel et bénéficie de la protection et des commandes du prince-électeur jusqu’à sa mort en 1553. Ce dernier tient le peintre en très haute estime, allant jusqu’à l’anoblir dès 1509 ; dès lors, Cranach utilise ses armoiries, un dragon ailé portant un rubis, en guise de signature. 

Le maître d’un grand atelier

À partir du moment où il devient peintre officiel du prince électeur, Cranach doit faire face à de nombreuses commandes, non seulement de peintures de chevalet, mais également de décoration intérieure et décors pour les fêtes et divers évènements qui ont lieu la cour. Pour répondre à cet afflux de demandes, il met sur place un atelier florissant à l’aide de ses deux fils.

Le Musée des Beaux-Arts de Reims conserve d’ailleurs treize portraits très révélateurs des techniques d’atelier alors en place chez les Cranach : Luca le père réalisait des portraits très précis de ses commanditaires, ensuite reproduits par les fils et les apprentis, qui pouvaient à leur guise les introduire dans des compositions plus larges en les coiffant et en les habillant de manière différente.

Des sujets paradoxaux

Son style se rapproche à cette époque du maniérisme et de l’art de cour, plus précieux ; il peint alors des nus inspirés des mythologies antiques, telles Les Trois Grâces, au canon maniériste, ornées de chapeaux et de perles, ou chrétiennes comme Eve. Ces toiles, intimement liées au goût de l’aristocratie de l’époque, constituent les œuvres de Cranach les plus connues du grand public. 

Parallèlement et paradoxalement, Cranach se fait également le portraitiste des grands théoriciens de la Contre-Réforme, tel Martin Luther, son fidèle ami qu’il représente en 1529 dans un célèbre double portrait Martin Luther et sa femme Katharina Van Bora, conservé au musée des Offices de Florence. Il était également proche des idées de la Réforme et réalise des œuvres religieuses qui s’exportent partout en Europe.

L’attribution de ses œuvres a parfois été rendue difficile par l’étendu des productions de son atelier et les copies réalisées plus tardivement, ainsi une bonne expertise est nécessaire d’autant que les œuvres de Cranach s’envolent à prix d’or sur le marché, comme en témoigne la toile intitulée La bouche de la Vérité, vendue plus de 12 millions de dollars chez Sotheby’s Londres en 2015 et établissant ainsi le record de l’artiste. Également, la dernière vente en date à l’heure où nous rédigeons cet article : deux volets peints d’un même retable, représentants Saint-Pierre et Saint-Paul, et vendus plus d’un million de dollars chez Sotheby’s New York. 

Expertiser et vendre un tableau de Lucas CRANACH

Si vous possédez un tableau de Lucas I CRANACH ou tout autre sculpture, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes