Lucien Genin

Peintre français du XXe, de Montmartre et Saint-Germain-des-Prés, 1894-1953

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de Lucien Genin

Prix d’une peinture signée Genin en vente aux enchères : 400 – 6 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle : 200 – 1 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de Lucien Genin , nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

La formation artistique et académique rigoureuse

Lucien Genin nait en 1894 à Rouen au sein d’une famille modeste. Il suit une formation complète et académique, d’abord au sein de l’école supérieure d’art et de design de Rouen. Parmi ses professeurs, Albert et Alphonse Guilloux qui le forment au dessin, au modelage et la composition décorative. Il y rencontre les futurs artistes de l’école de Rouen tels que Alfred Dunet et Michel Frechon. Alors qu’il a à peu près vingt ans, il est admis aux Arts décoratifs de Paris et s’installe à l’Hôtel du Poirier où il approfondit ses connaissances en architecture, en dessins, en sculpture et cultive son intérêt pour les mathématiques. Il décède en 1953 à Paris.

La jeunesse dans le Montmartre des années folles

Alors qu’il a 25 ans, Lucien Genin s’installe au Bateau-Lavoir, ce lieu de création au cœur de Montmartre qui abrite les artistes d’avant-garde de l’époque. Il fréquente alors un nouveau groupe de peintres populaires et autodidactes Marcel Arlan. Gen Paul, Frank Will, Leprin, Boyer, Vivin, Bombois, Genin. Il se lie également d’amitié avec Max Jacob, précurseur des mouvements dada et surréalistes, artiste, peintre, poète et romancier, qui l’influencera profondément dans sa conception de l’art. Ses œuvres sont un témoignage de l’effervescence qui régnait à Montmartre et il en dresse joyeusement et sensiblement les contours.

La reconnaissance

En 1930 il expose au salon d’Automne. En 1932, Lucien Génin reçoit un prix de l’Art Institute de Chicago, et en 1960 une vaste exposition lui est consacrée à Paris. Après avoir profité de sa jeunesse à Montmartre, comme de nombreux artistes il s’installe rive gauche, à Saint-Germain-des-Prés. Il voyage beaucoup en France et peint de nombreux paysages de Marseille, Cassis, Cannes, Villefranche sur mer… A Cassis il fait la rencontre de Robert Doisneau qui dressera son portrait en 1953. Sa production est vaste, il peint spontanément, des paysages urbains à la gouache, à l’aquarelle, au dessin dans une vague postimpressionnisme. Sa peinture est marquée par un assemblage sensible des couleurs et des formes afin de dépeindre le regard qu’il porte sur la ville. Bien que très proche des artistes des mouvements d’avant-garde, il ne s’engage pas dans un de ces mouvements. Il garde en effet une certaine liberté, dans sa vie comme dans son art.

Oeuvres

Port de Marseille, 1928 L’odet à Quimper, vers 1929

Cassis Le Phare, 1931
Montmartre, place du Tertre sous la neige Paris, Montmartre Rue Norvins.

 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.