Moritz GOTTLIEB

Écrivain et journaliste satirique du XIXe siècle, 1856-1879

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Moritz GOTTLIEB

Prix d’une peinture en vente aux enchères : 1 000 – 100 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de Gottlieb, nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une éducation à dominante spirituelle

Moritz Saphir Gottlieb est né en 1795 à Lauschbrünn près de Budapest au sein d’une famille juive orthodoxe. Son père, commerçant, envoie le jeune garçon en apprentissage dans une première école talmudique à Prague afin qu’il y reçoive une éducation religieuse le destinant à devenir rabbin. De sa propre initiative, et suite à des différends familiaux, Gottlieb décide de rejoindre un autre lieu d’apprentissage situé en région allemande, où il étudie sous les enseignements d’un rabbin influent. 

Manifestant un intérêt croissant pour les cultures européennes, précisément allemande, avec la découverte de l’anglistique, de la romanistique, il s’engage sur les voies de la littérature. Ce tournant se fait au détriment de son identité religieuse originelle. 

La pression familiale, tant professionnelle que religieuse, est persistante jusqu’à la majorité du jeune homme, néanmoins elle s’affaiblit, les tentatives de récupération restant vaines. 

À la mesure de ses engagements littéraires, Gottlieb établit de moins en moins de résonance avec son éducation religieuse judaïque, et finit par s’en affranchir après la conversion luthérienne de 1832.

La plume singulière d’un critique acerbe 

Les premiers écrits qui lui permettent de se faire connaître sont rédigés en langue yiddish, il y adopte dès lors une tonalité satirique. La verve employée dans le cadre de ses critiques théâtrales prenant forme au cours des années 1820 au sein du journal du théâtre viennois, et les élans dans cette lignée lui attirent les foudres de ses contemporains. Le jeune écrivain quitte Vienne et choisit de s’installer à Berlin.  

Ses articles satiriques continuent à faire scandale au regard de leur propension sensationnaliste. À cet égard, une satire au sujet du roi de Bavière et sa famille le contraint à un exil transitoire à Paris. 

Il est toutefois très populaire jusqu’en 1848, à l’heure des soulèvements populaires qui secouent l’Europe, à l’instar de la situation française.  

Après maintes interdictions Gottlieb parvient à fonder son premier périodique Der Humoriste, l’Humoriste en 1837, il y publie régulièrement. Il est également l’auteur d’un calendrier folklorique qui rencontre une popularité entre les années 1850 et 1866.

Œuvre protéiforme et fortune critique

Gottlieb est considéré au regard de sa contribution au courrier berlinois ainsi qu’à l’almanach du théâtre berlinois dans la suite de sa période viennoise, comme catalyseur pour les développements du journalisme à Berlin. 

Son œuvre est éclectique, qu’il s’agisse de poèmes humoristiques et satiriques, d’essais, de critiques littéraires et de théâtre, de nouvelles et de romans, compilés à partir de 1887 sous un format de 26 volumes. 

Moritz Gottlieb a ainsi influencé la pensée de son époque et connaît une certaine fortune critique. Il est à l’origine de saynètes ayant connu un retentissement important dans le déploiement du jeu d’acteurs de son temps. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.