Nicolas RÉGNIER

Peintre baroque, 1590-1667

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Nicolas RÉGNIER et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre peinture, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Nicolas RÉGNIER

Prix d’une peinture signée : 20 000 – 300 000 €

Un artiste indissociable de l’art italien 

Cet artiste franco-flamand, connu pour sa peinture inspirée du Caravage, est né à Maubeuge dans les anciens Pays-Bas espagnols, en 1588. 

Il débute sa formation artistique dès l’âge de 13 ans dans la ville d’Anvers, auprès du peintre flamand baroque Abraham Janssens. Son maitre l’initie notamment à l’art italien, qui deviendra le fil conducteur de son œuvre tout au long de sa vie. 

Nicolas Régnier part pour Rome en 1615 et étudie l’art caravagesque auprès de Bartolomeo Manfredi, disciple en son temps du grand Caravage. À Rome, L’artiste rencontre les artistes caravagesques comme Nicolas Tournier. Au cours de son apprentissage à l’Académie de Saint-Luc il rencontre la société mondaine, et le célèbre peintre Simon Vouet. 

Dix ans après son arrivée à Rome, Nicolas Régnier décide de partir s’installer à Venise, où il devient entre autres marchand d’art, collectionneur, courtier et expert en art. Il continua de produire de nombreuses toiles, aux tons plus doux, choisissant des sujets historiques et mythologiques.

La diffusion des principes du Caravagisme 

À Venise Nicolas Régnier devient un artiste mondain, introducteur de l’idéal classique et du caravagisme. Il reçoit alors des commandes des plus grandes familles italiennes comme les Gonzague ou encore les Este. L’artiste reçoit le titre de peintre du roi en Italie sous Louis XIV. 

Membre à part entière de l’école Caravagesque, il emploie ses talents à l’expansion des principes du clair-obscur, à travers toute l’Italie et notamment à Venise. Le peintre met en valeur le profane et le sacré à la façon du Caravage dans ses œuvres pour dérouter le spectateur, faisant de ses toiles, des témoignages de sa modernité. 

Bon vivant, habitué des tavernes romaines, Nicolas Régnier se plaisait à réaliser des œuvres aux scènes réalistes comme dans son tableau intitulé «le camouflet», où il représente un homme assoupi qui fera les frais d’une blague dont le spectateur est le complice.

Au-delà des portraits officiels, et des scènes de genre, il s’attela à la réalisation d’une peinture plus précieuse, influencé en cela par la grâce michelangelesque qui se dégage des peintures de Guido Reni. 

Un héritage plus clair, qu’obscur

En 2018 s’est tenue la première rétrospective mondiale du peintre au musée de Nantes. Le musée a dû emprunter des œuvres dans les collections du monde entier, pour réaliser cette exposition. 

Peu connu du grand public, cet artiste n’en reste pas moins un grand peintre dans le style caravagesque. Ses œuvres se retrouvent régulièrement en vente sur le marché de l’art et estimées plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros. Comme dans une vente organisée par la maison Sotheby’s en 2009, où sa peinture intitulée «Circe» été estimée entre 400000 et 600000 dollars. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Nicolas RÉGNIER

Si vous possédez une peinture de Nicolas RÉGNIER ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre peinture. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.