Noël Nicolas COYPEL

Peintre français du XVIIe, 1690-1734

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Noël Nicolas COYPEL

Prix d’une peinture signée Coypel : 10 000 – 300 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 3 000 – 20 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste issu d’une dynastie de grands peintres 

Noël Nicolas Coypel né le 17 novembre 1690 à Paris où il est mort le 14 décembre 1734, est un peintre français. Fils de Noël Coypel, Noël Nicolas est souvent considéré par les historiens d’art comme le membre le plus doué de la famille. Il apprit les éléments de la peinture de son père. Ayant perdu celui-ci en 1707, cela ne l’empêche pas de suivre le goût qu’il a pour son art.

Académicien en 1720, Noël-Nicolas Coypel appartient à une dynastie de peintres. Mais il est loin d’obtenir le même succès que son demi-frère Antoine Coypel (de vingt-neuf ans son aîné) ou son neveu Charles-Antoine Coypel, qui furent tous deux directeurs de l’Académie royale de peinture et de sculpture.

Une reconnaissance de la Cour du Roi 

Des études assidues sur les figures antiques et de profondes réflexions, contribuèrent à le perfectionner. Il remporta plusieurs fois les prix de l’Académie Royale. Il y fut agréé le 31 décembre 1716, il fut reçu en 1720, pendant le rectorat de son frère, avec Neptune enlevant la nymphe Amymone (musée des beaux-arts de Valenciennes) comme morceau de réception. Cet ouvrage fut reçu avec applaudissement, et contribua beaucoup à sa réputation.

En 1727, le roi ayant proposé un concours pour stimuler l’émulation entre les peintres d’histoire de l’Académie, Coypel fit Le Triomphe d’Amphytrite. Ce morceau eut un tel succès par son coloris que le public lui aurait volontiers fait partager le prix qui fut accordé à ses rivaux.

Dont L’Enlèvement d’Europe en 1727 (Philadelphie, Museum of Art). Le Louvre conserve Vénus, Bacchus et l’Amour.

L’importance des compositions mythologiques dans son œuvre

Il est célèbre pour ses compositions mythologiques. L’artiste peint de nombreuses toiles durant sa carrière, parmi lesquelles La sacrifice de Melchisedech et La Manne en 1719, L’adoration des bergers vers 1710-1715, Jacob demande Rachel en mariage vers 1715 – 1720, Le Christ conduit à Caïphe en 1717, Neptune enlevant Amymone en 1720, Le sacrifice d’Isaac en 1721, L’enlèvement d’Europe en 1722, Le Triomphe de Galatée vers 1723, Pan et Syrinx en 1723, Sainte François de Paule avec ses compagnons traversant le détroit de Messine sur son manteau en 1723, Le repos pendant le fuite d’Égypte et Arion sur les flots en 1724, Psyché abandonnée par l’Amour, Le Triomphe de Vénus, Vénus et l’Amour, Le Départ de la chasse en 1725, Saint-Jacques le Majeur et le magicien, Vénus et ses compagnes, L’Alliance de Bacchus et Vénus en 1726, L’enlèvement d’Europe, l’Alliance de Bacchus et l’Amour ou L’Automne en 1727.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.