Peter KLASEN

Peintre, photographe et sculpteur, 1935

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Peter KLASEN et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Peter KLASEN

Prix d’une peinture : 2 000 – 30 000 €

Estimation d’une estampe : 50 – 1 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 100 – 8 000 €

De l’Expressionisme Allemand à la Figuration Narrative

Peter Klasen est un artiste peintre, photographe et sculpteur d’origine allemande. Peter Klasen nait en 1935 dans une famille déjà sensibilisée aux arts, son oncle en effet est un peintre expressionniste qui a suivi l’enseignement d’Otto Dix et son grand-père est un grand collectionneur d’œuvres d’art. Dès 1942, le jeune Peter est marqué par deux évènements forts, le bombardement de sa ville natale et la disparition de son père dans des circonstances troubles.

En 1955, Klasen est admis à l’école des Beaux-Arts de Berlin, qui est alors l’école d’avant-garde en Allemagne, où il bénéficie d’un apprentissage auprès d’artistes formés à l’expressionnisme ou au Bauhaus, tels Hann Trier. 

L’année 1959 est décisive pour Klasen, qui découvre l’abstraction lors de la deuxième Documenta à Kassel et reçoit une bourse du mécénat de l’industrie allemande. Il choisit alors de s’installer à Paris et s’installe dans un atelier de la rue Clignancourt. Il débute à cette époque ses premiers « tableaux-rencontres », opposant sur la même toile des images découpées et leur représentation peinte à l’aérographe.

Très vite, il occupe une place essentielle dans le paysage artistique français, faisant partie du mouvement de la Nouvelle Figuration (ou Figuration Narrative) dont les plus grands représentants sont Erró, Hervé Télémaque ou encore Valerio Adami. Parallèlement, Klasen expose en solo, comme en 1966 à la galerie Mathias Fels. 

Une représentation morcelée de la vie quotidienne

Dès son arrivée à Paris, l’art de Klasen se marque de certaines caractéristiques qu’il conservera toujours tel que l’introduction de figures féminines morcelées tirées d’affiches publicitaires ou de cinéma associés à des objets de la vie courante dans des compositions déchirées, brisées. Dès 1971 lors de son exposition au musée d’Art Moderne de la ville de Paris, Klasen entreprend des installations tridimensionnelles qui font écho à une série de tableaux.

Trois ans plus tard, on voit apparaître le thème de l’enfermement, notamment au travers de tableaux représentant l’Holocauste. Les représentations carcérales feront de nombreuses apparitions dans l’art de Klasen qui a été fortement marqué par les romans de Kafka. 

En 1980, Klasen entreprend un voyage à New York, qui marque profondément son art. Ses œuvres s’ornent alors de la présence du temps qui passe marqué par l’usure et la dégradation et même la rouille sur des toiles ou des objets qui étaient jusqu’alors marqués par une propreté clinique.

Il explore également toujours plus loin les associations entre tridimensionnalité et œuvres peintes, notamment à partir de 1997, lorsqu’il s’approprie les nouvelles techniques d’impression numérique pour créer de grands formats sur lesquels il appose des objets, comme des néons. 

Le maître du contraste

Peter Klasen a souvent été qualifié de « maître du contraste », preuve de sa renommée, et son art est parfois défini comme un art industriel, grâce à l’utilisation par l’artiste de gauges, d’éléments appartenant à des circuits hydrauliques, etc. Klasen a toujours revendiqué le fait de montrer la réalité de la société dans ses œuvres, telle qu’elle lui apparaît. Son art a très vite été très reconnu par ses pairs ainsi que par les instances institutionnelles, qui lui ont consacré nombre d’expositions et de rétrospectives, comme la Fondation Vasarely en 1994 ou encore le musée de Sens en 2010. 

Le marché de l’art français et international est très riche des œuvres de Peter Klasen. Les estimations varient considérablement selon le type d’œuvre, allant de 60 euros pour une simple lithographie à presque 90 000 euros pour une peinture, comme Le Bon Magique, toile adjugée 86 000 euros en 2010 chez Cornette de Saint-Cyr. 

Expertiser et vendre une œuvre de Peter KLASEN

Si vous possédez une peinture de Peter KLASEN ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.