Zaha HADID

Architecte urbaniste irako-britannique du XXe siècle, 1950-2016

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de Zaha HADID

Prix d’un mobilier signé en vente aux enchères : 2 000 – 35 000€

Cote de l’artiste pour une sculpture : 1 000 – 50 000€

Estimation d’un liminaire : 800 – 4 000€

Si vous souhaitez faire estimer un meuble de l’artiste, nos experts en design sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un succès immédiat 

Zaha Hadid est une architecte urbaniste née en 1950 à Bagdad, en Irak, et morte en 2016 à Miami. 

Fille d’une riche famille irakienne, Zaha Hadid étudie les mathématiques à l’Université de Beyrouth avant de déménager à Londres en 1972, pour rentrer à l’Architectural Association School of Architecture. C’est là qu’elle rencontre le célèbre architecte néerlandais Rem Koolhaas qui lui apporte son soutien dans ses projets et avec qui elle collabore en 1977, année où elle est diplômée. 

Zaha Hadid enseigne, dès 1987, à l’Architectural Association School of Architecture. Sa carrière d’enseignante est alors extrêmement étendue puisqu’à partir des années 1978, elle se déplace dans les plus grandes universités pour donner des cours. Elle enseigne ainsi à Columbia, Harvard, Yale et l’université des arts appliqués de Vienne.

 Outre la théorie, Zaha Hadid consacre la majeure partie de son temps à l’élaboration de projets architecturaux. Pour cela, elle fonde sa propre agence d’architecte en 1979. 

Une architecture novatrice

Le travail de Zaha Hadid est considéré comme appartenant au courant architectural déconstructiviste, cette tendance qui rejette l’architecture classique pour puiser davantage dans les arts plastiques et la peinture abstraite. Ainsi ses constructions, inspirées de mouvements modernistes tels que le cubisme, le futurisme, le suprématisme et le constructivisme, sont caractérisées par un sentiment de fragmentation, d’instabilité et de mouvement. 

L’abstraction et les lignes sinueuses choisies par l’artiste peuvent s’apparenter à la calligraphie arabe, expliquant ainsi la déconstruction des formes traditionnelles. 

Son travail novateur est encensé dans le monde de l’architecture au point qu’elle est, en 2004, la première femme à recevoir le Pritzker Architecture Prize, considéré comme le prix plus prestigieux en architecture.

Une œuvre mondialement (re) connue

Les plus connues de ses œuvres sont la caserne de pompiers Vitra (1989-1993) à Weil am Rhein, en Allemagne, et le centre d’art contemporain Lois & Richard Rosenthal (1997-2003) à Cincinnati, dans l’Ohio. Ce dernier fut le premier musée américain conçu par une femme. Ses autres bâtiments remarquables comprennent le musée MAXXI (2009-2010) à Rome et le centre Heydar Aliyev (2007-2012) à Bakou, en Azerbaïdjan.

Outre ces monuments bien connus aujourd’hui, Zaha Hadid conçoit de nombreux meubles ou objets de design aujourd’hui présents sur le marché de l’art. On peut par exemple citer A (red) aqua table, réalisée en 2006 et vendue 50 645 euros en 2016 (Christie’s, London, 26 octobre 2016). 

Aujourd’hui encore considérée comme l’une des plus grandes architectes élue l’une des femmes les plus puissantes du monde en 2008 par le magazine Forbes, Zaha Hadid s’éteint le 31 mars 2016 à Miami, à l’âge de 66 ans. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.