Jean-François De Troy

peintre français du XVII-XVIIIème siècle, 1679-1752

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean-François de Troy

Peinture : 1.410-139.200 €

Dessin : 3.260-53.700 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Jean-François de Troy, nos experts s’en chargent.

La formation de Jean-François de Troy

Jean-François de Troy est un peintre français attaché au courant rococo. Il naît à Paris le 27 janvier 1679 et meurt à Rome le 26 janvier 1752. Il descend d’une famille de peintres et son père est son premier professeur.

Lorsqu’il rate le prix de Rome, il décide de partir en Italie de 1699 à 1706 et se rend dans la capitale où il loge à la Villa Médicis. Par la suite, il visite principalement des villes du nord de l’Italie.

En juillet 1708 il est reçu à l’Académie Royale de peinture et de sculpture grâce à son tableau représentant Niobe et ses enfants mais sans doute également avec l’aide de son père qui est le directeur de l’institution à cette époque.

Jean-François de Troy, un peintre de mode

Le peintre se forge une belle carrière grâce à ses toiles historiques de grand format et à ses compositions allégoriques. Celles-ci sont exécutées à l’aide d’une palette colorée qu’il emprunte à Véronèse et Rubens.

Mais l’artiste est encore plus célébré pour ses réalisations de petit format représentant la vie sociale parisienne. Entre 1725 et 1738, il dépeint la société élégante de son temps dans des parcs ou des intérieurs. Ses personnages sont tantôt assis, tantôt en pleine activité, s’adonnant aux jeux de cartes ou à la lecture. Il se distingue des fêtes galantes de Watteau, de Nicolas Lancret ou des peintures flamandes du XVIIe siècle par le rendu détaillé et méticuleux qu’il fait des meubles et des vêtements, ceux-ci révélant le statut social élevé des sujets.

Ses tableaux sont destinés à donner une représentation très réaliste de la mode, des passe-temps et des mœurs contemporaines, et montrent qu’il est capable de capturer le comportement détendu des classes sociales les plus élevées. L’artiste a bien compris les préférences artistiques de cette clientèle arrivée en France que sont les banquiers et les financiers prospères et qui représentent une nouvelle classe bourgeoise de la société.

Jean-François de Troy, un peintre auréolé de succès

Lorsqu’il est encore à Paris, entre 1724 et 1737, il reçoit des commandes pour la décoration des châteaux de Versailles et de Fontainebleau.

L’artiste réalise également les dessins de deux ensembles de tapisseries qui sont tissés par les Gobelins. L’un des deux représente L’histoire d’Esther (1737-1740) et rencontre un tel succès qu’il est tissé à huit reprises au cours du XVIIIe siècle.

En 1738, suite à sa nomination de Directeur de l’Académie française, il s’en va pour Rome. Il y restera jusqu’à la fin de sa vie. Des témoignages de l’époque disent qu’il y vit luxueusement et côtoie des personnages haut placés.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.