John Trumbull

peintre américain du XVIII-XIXème siècle, 1756-1843

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, estimation et prix de l’artiste John Trumbull

Peinture : 7.000-852.000 €

Dessin : 15.600-58.700 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de John Trumbull, nos experts s’en chargent.

Un peintre historique.

John Trumbull est un peintre américain de la période de la guerre d’indépendance des États-Unis. Il est né le 6 juin 1756 à Lebanon dans le Connecticut et est mort le 10 novembre 1843 à New York. Il se distingue par ses peintures historiques et est appelé le peintre de la révolution.

John Trumbull est le fils de Jonathan Trumbull, le premier gouverneur du Connecticut (1769-1784). Son père et sa mère sont tous deux issus des premiers colons installés dans cet État. Un de ses deux frères ainés, Joseph Trumbull, est premier commissaire général de l’armée durant la guerre d’indépendance, tandis que le second Jonathan Trumbull Jr est deuxième président de la Chambre des États-Unis. John Trumbull perd la vue à l’œil gauche suite à un accident et obtient son diplôme du Harvard College en 1773 à 18 ans. Il rejoint l’armée américaine lors de la guerre d’indépendance et est témoin de la bataille de Bunker Hill. Il est nommé second assistant du général George Washington puis adjudant général adjoint du général Horatio Gates en 1776. Il démissionne de l’armée un an plus tard après un désaccord avec sa hiérarchie. En 1780, John Trumbull se tourne vers l’art et déménage à Londres pour y étudier sous la tutelle du peintre Benjamin West. Tout au long de sa carrière, il a peint environ 250 petits tableaux de la guerre d’indépendance et de portraits miniatures. Suite à l’arrestation et l’exécution d’un espion britannique, John André, en Amérique du Nord, John Trumbull est emprisonné pendant sept mois à Londres, ayant été un officier de l’armée continentale.

Un portraitiste de renom.

Après sa libération il rentre aux États-Unis et rejoint son frère dans l’armée dans l’État de New York pendant l’hiver 1782-1783. Une fois la reconnaissance britannique de l’indépendance des États-Unis, John Trumbull retourne à Londres pour continuer à étudier sous Benjamin West. En 1786, il se rend à Paris où il peint des portraits d’officiers français. En collaboration avec Thomas Jefferson, alors ambassadeur des États-Unis en France, il travaille sur sa plus grande œuvre La Déclaration d’indépendance. La peinture est achetée par le Congrès des États-Unis avec trois autres œuvres du peintre. De plus, la peinture est imprimée au verso du billet de deux dollars pour célébrer le bicentenaire du jour historique. John Trumbull a aussi peint des portraits du président George Washington (1790), du vice-président George Clinton (1791), de l’homme politique Alexander Hamilton (1805) et du président du Congrès John Jay. En 1791, John Trumbull est élu membre de l’Académie américaine des arts et des sciences. En 1816, il est nommé président de l’Académie américaine de beaux-arts de New York où il siège jusqu’en 1836. Il écrit son autobiographie et la publie en 1841. En 1965, le lieu de naissance du peintre est déclaré monument historique national et en 1968 un timbre commémoratif de John Trumbull est imprimé.

Principales œuvres :

Mort du général Warren à la bataille de Bunker’s Hill (1786)

Capture des Hessians à Trenton (1776)

La sortie faite par la garnison de Gibraltar (1789)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.