Amédée OZENFANT

Peintre français, 1886-1966

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Amédée Ozenfant et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Amédée Ozenfant

Prix d’une peinture signée Amédée Ozenfant en vente aux enchères : 1 000 – 200 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 50 – 800 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 220 – 120 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Amédée Ozenfant, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une grande figure du modernisme

Amédée Ozenfant est né en avril 1886 à Saint-Quentin dans l’Aisne. Après avoir suivi les cours de l’artiste Maurice Pillard Verneuil à l’École d’art classique et moderne, il se rend à Paris et fréquente l’Académie de la Palette où il étudie sous la direction des peintres Charles Cottet et Jacques-Émile Blanche. Il s’initie ensuite à l’architecture et se passionne pour la peinture et la mécanique. De 1909 à 1913, l’artiste fréquente le Collège de France, mais profite de ces années pour voyager et se familiariser avec l’art en Russie, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas de manière autonome.

En 1920, aidé de Le Corbusier et de Paul Dermée, il crée la revue l’Esprit Nouveau, consacrée à l’esthétisme contemporain dans toutes les disciplines artistiques. Aujourd’hui considéré comme l’une des grandes figures du modernisme international, Ozenfant reste généralement connu par l’intermédiaire de Le Corbusier ou de Léger.

Le purisme, mouvement caractérisé par la simplification des formes et l’esthétique des machines 

S’il se détache très vite de l’architecture au profit de la peinture, Amédée Ozenfant laisse toujours dans ses œuvres des références à cette discipline qu’il a un temps travaillé. Il travaille d’ailleurs avec Le Corbusier sur l’avenir du mouvement cubiste en proposant une nouvelle esthétique qui hérite de ses principes : le Purisme. Revendiquant ainsi l’aspect technique de l’art, Ozenfant propose des œuvres représentant des objets de la vie quotidienne (guitare, verre, bouteille) en utilisant des formes simplifiées à l’extrême. S’inspirant des dessins d’architecture et d’industrie, l’artiste va emboîter ces formes entre elles afin de créer des machines à la plastique parfaite.

Dans ses créations, Ozenfant est largement influencé par le futurisme et le néo-impressionnisme. L’artiste admire tout particulièrement le travail de Paul Signac et de ses œuvres. Les principes du purisme que développent Ozenfant et Le Corbusier impose une réduction de la palette chromatique aux couleurs de la terre : le jaune ocre, le rouge, le blanc, le noir et le bleu outremer. Ozenfant sera très attentif à l’harmonie et à la lumière de ses peintures.

Lorsque l’artiste retourne en France et s’installe à Cannes en 1955, il retrouve la mer qui lui rappelle des souvenirs de son enfance passée à Arcachon. Il entame alors une série de marines en 1963 et conserve la simplification des traits utilisée dans ses premières œuvres.

Dans l’ombre de Le Corbusier…

Durant sa carrière, l’artiste aura créé l’Académie Ozenfant à Paris (1928), l’Ozenfant Academy à Londres (1936) puis l’Ozenfant School of Fine Arts à New York (1936). La création de ces écoles lui permet d’enseigner et de transmettre sa passion. Il poursuivra d’ailleurs son activité pédagogique à Cannes jusqu’à son décès en mai 1966.

Bien qu’il ait apporté beaucoup au purisme, l’œuvre d’Ozenfant a souvent été passée sous silence au profit de celle de Le Corbusier qui se présentait comme étant le précurseur de ce mouvement, amoindrissant ainsi la contribution d’Ozenfant. Les œuvres de ce dernier font tout de même partie de grandes collections publiques dont le Solomon R. Guggenheim Museum de New York, la National Gallery of Art de Washington, DC et la Tate Gallery de Londres. Seuls quelques tableaux de l’artiste appartiennent à des collections françaises.

De manière générale, la cote de Ozenfant est assez élevée et certaines de ses œuvres sont vendues à plusieurs centaines de milliers de pounds. C’est le cas de Verrerie (1925), estimée entre 300 000 et 500 000 pounds et adjugée près de 560 000 pounds en 2016 chez Christie’s.

Reconnaître la signature de Amédée Ozenfant

Amédée Ozenfant fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature amédée ozenfant

Expertiser et vendre une œuvre de Amédée Ozenfant

Si vous possédez une œuvre de Amédée Ozenfant ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.