DADO

Peintre et graveur yougoslave, 1933-2010

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Dado et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Dado

 

Estimation minimale – maximale

Dessin 90 – 25 000 €
Peinture 200 – 50 000 €
Estampe 30 – 3 000 €
Sculpture 300 – 15 000 €

 

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Dado, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Dessin Dado

Sculpture de Dado – Notre Dame High School, Ny – Estimée 12 000 € – 15 000 €

Peinture Dado

Peinture signée Dado – Estimée 25 000 € – 30 000 €

Le dessin comme vocation : le parcours d’un artiste entre la Yougoslavie et Paris, jusqu’à New York 

Né en 1933 dans une province du Monténégro (Yougoslavie) et décédé en 2019 à Pontoise en France, Dado (surnom donné par sa mère), né Miodrag Diuric, est le fils d’une famille d’intellectuels plutôt connus. Jeune, il doit faire face à l’occupation italienne puis nazie, ainsi qu’à la mort brutale de sa mère en 1944 en couches. 

Ayant une prédisposition pour le dessin dès son plus jeune âge, il part intégrer après la Seconde Guerre mondiale l’École des Beaux-Arts de Herceg Novi (une province du Monténégro), puis celle de Belgrade. Alors qu’il a déjà réalisé de nombreuses peintures, il participe à sa première exposition en 1956 en Croatie et obtient l’achat de sa toile La Fin du Monde par l’État yougoslave. Ayant côtoyé des artistes français, ceux-ci le poussent à partir à Paris, où il arrive la même année. 

Fort de rencontres influentes, il s’installe dans un Moulin dans le Vexin et séduit l’opinion de l’époque. Son travail devient connu à l’étranger, et Dado part à New York au début des années 1960 où il rencontre sa future épouse Hessie. La fin de sa vie est marquée par un relatif recul par rapport au système marchand. Ses œuvres ont souvent été exposées au Centre Pompidou.

L’importance des rencontres parisiennes : vers une large reconnaissance 

Dado a réalisé de nombreuses peintures, lithographies, et gravures dès son plus jeune âge. Ses premières peintures sont influencées par les évènements de sa jeunesse comme la mort de sa sœur à deux mois (L’Enfant mort). Il peint souvent à la gouache sur papier, et participe notamment à la restauration de fresques religieuses dans un monastère au tournant des années 1950.

Son arrivée à Paris est d’une influence décisive sur son art, notamment parce qu’il se forme aux côtés de maîtres de l’art comme le lithographe Gérard Patris. Il fait alors des rencontres décisives : celles du peintre Jean Dubuffet connu pour son art brut, qui le présente ensuite à Daniel Cordier dont il participera aux galeries. Si l’art de Dado est plutôt figuratif et sombre, il réalise aussi des compositions très modernes et colorées comme Le Cycliste, et ses toiles sont souvent empreintes de fantastique.

S’illustrant également dans la gravure, la sculpture et la céramique, il s’intéresse à la lithographie qu’il apprend auprès de Georges Visat dans les années 1960 et travaille dans des ateliers de gravures, puis il se consacre à la sculpture dans les dernières années de sa vie, pratique qu’il montre à la Biennale de Venise.

Enfin, Dado a également illustré des ouvrages littéraires, comme pour Goerge Perec et Kafka, et réalisé des décors.

À la fin de sa vie en 2007, Dado crée un site internet considéré comme un « anti-musée virtuel », pour lequel il réalise spécialement des œuvres adaptées au numérique.

De la peinture à la gravure : de nombreuses œuvres sur le marché, aux prix d’achat dépassant souvent les estimations

Les œuvres de Dado atteignent des estimations de plusieurs dizaines de milliers d’euros, surtout en ce qui concerne les peintures, souvent estimées autour de 15 – 20 000 euros, comme l’huile sur toile Expulsion Montrouge, même s’il peut y avoir des records avoisinant les 100 000 euros. Beaucoup de ses toiles n’ont pas de titre, et les plus connues sont conservées dans des musées comme au Centre Georges Pompidou ou à la Bibliothèque Nationale de France pour ses lithographies et estampes. Les gravures atteignent des prix plus bas, souvent autour de plusieurs centaines d’euros même si elles sont parfois estimées bien en dessous de leur prix d’achat.

Reconnaître la signature de Dado

Dado fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Dado

Expertiser et vendre une œuvre de Dado

Si vous possédez une œuvre de Dado ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.