Enrico BAJ

Peintre italien, libertaire anarcho-pataphysicien, 1924-2003

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Enrico Baj et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Enrico Baj

Prix d’une peinture signée Enrico Baj en vente aux enchères : 160 – 90 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 30 – 5 500 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 100 – 40 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  200 – 28 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Enrico Baj, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste proche des mouvements anarchistes

Enrico Baj est né en octobre 1924 à Milan. Après s’être engagé dans des études de médecine puis de droit, le jeune homme intègre l’Académie des Beaux-Arts de Brera en 1945. Là, il manifeste une prédilection pour les collages et agrémente certaines toiles conventionnelles de papier peint collé.

En 1951, il fonde avec Sergio Dangelo le mouvement politique Art Nucléaire qui oppose l’art à l’environnement moderne et menaçant de l’homme. Issu d’un milieu bourgeois, Enrico Baj n’a jamais caché son rejet de l’autorité, ce qui lui vaudra souvent des problèmes avec la police. Pour lui, l’anarchisme est le point de départ d’une implosion créative.

L’humour pour dénoncer les dérives des institutions

Le fort caractère d’Enrico Baj et ses convictions anarchistes lui ont permis d’exercer son art librement et sans ne jamais respecter les règles de style. Ainsi, au milieu des années 50, l’artiste commence à créer des compositions représentant des figures grotesques qui sont souvent des militaires et des généraux. Pour les tourner en ridicule, il va coller sur ces portraits des morceaux d’étoffe, des passementeries et autres décorations désuètes ou inventées qui donnent à ces personnages un côté complètement délirant. Bien plus que de simples œuvres humoristiques, ces réalisations ont une véritable visée subversive.

Entre 1959 et 1966, Enrico Baj se lance dans la réalisation de compositions qui se rapprochent fortement du mouvement surréaliste. En effet, il va désormais peindre des créatures surnaturelles qui ne présentent que peu d’attributs humains et semblent tout droit sorties de son imagination. À cette époque, Baj s’initie également à l’art de la gravure en conservant toujours les mêmes thèmes que ceux qu’il a l’habitude d’évoquer.

Depuis les années 50, Enrico Baj avait déjà trouvé son style et sa manière d’appréhender ses compositions. Utilisant la plupart du temps des éléments hétéroclites comme des morceaux de verre, de la toile à matelas et des cadrans de montre, l’artiste sort ces matériaux hors de leur contexte et les fait cohabiter avec des éléments aussi diversifiés que possible. Enrico Baj a également pratiqué des techniques très répandues à l’époque comme le dripping. Si ses œuvres oscillent souvent entre collage enfantin et collage caricatural, elles conservent toujours leur visée satirique.

Un engagement politique à toute épreuve

Par son engagement politique, mais aussi à travers son art, Enrico Baj a beaucoup aidé les mouvements anarchistes en Italie et ailleurs. Il a par exemple fait don de certaines de ses œuvres au Centre international de recherches sur l’anarchisme de Lausanne afin d’aider au financement de plusieurs recherches. 

Enrico Baj est décédé en juin 2003 à Vergiate, en Italie. La plupart de ses toiles sont désormais exposées au Musée d’Art Contemporain de Chicago, au Musée d’Art Contemporain de Nice, au Centre Georges Pompidou et au Musée d’Art Moderne à Paris.

Aujourd’hui, les résultats de vente des œuvres de Enrico Baj sont très hétérogènes, mais cela n’empêche pas certaines d’entre elles d’être adjugées à des prix très élevés. Son collage Le comte de Hornes (1965) estimé entre 50 000 et 70 000 euros a par exemple été adjugé 62 500 euros en 2020 chez Sotheby’s.

Reconnaître la signature de Enrico Baj

Enrico Baj fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature enrico baj

Expertiser et vendre une œuvre de Enrico Baj

Si vous possédez une œuvre de Enrico Baj ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.