SMART

Peintre australien, 1921-2013

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Frank Jeffrey Edson Smart et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Frank Jeffrey Edson Smart

Prix d’une peinture signée Frank Jeffrey Edson Smart en vente aux enchères : 2 000 – 700 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 60 – 8 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 800 – 20 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Frank Jeffrey Edson Smart, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Le professeur d’arts australien 

Frank Jeffrey Edson Smart naît en 1921 dans la ville d’Adélaïde, en Australie-Méridionale. Son intérêt pour l’art apparaît lors d’un voyage en Angleterre effectué avec ses parents alors qu’il est encore très jeune. Il fréquente l’École d’Art d’Australie du Sud, ne pouvant payer les études d’architectures qu’il envisageait d’abord effectuer. Sa formation d’enseignant lui permet de devenir professeur au sein de plusieurs écoles, jusqu’à son départ en voyage sur un cargo en 1948. Arrivé à Paris, il s’installe à la Grande Chaumière, puis approfondit ses connaissances à l’Académie Montmartre auprès de Fernand Léger, précurseur du Pop Art. Après un séjour sur l’île d’Ischia dans la baie de Naples aux côtés de Donald Friend, Michael Shannon et Jacqueline Hick, Jeffrey Smart rentre en Australie et emménage à Sydney en 1951. 

Critique d’art et animateur télévisé 

Pendant dix ans, le peintre travaille comme critique d’art pour le Daily Telegraph, enseigne à la National Art School et anime une émission radiophonique pour les enfants appelée « The Argonauts », d’abord sur ABC puis Children’s Hour à la télévision. Il continue de peindre de son côté afin d’économiser pour repartir à l’étranger, et expose ses toiles aux Galeries Macquarie. En 1963, Smart quitte l’Australie en direction de Londres, puis retourne en Italie en 1965 où il décède à l’âge de 91 ans. 

Son style évolue vers des compositions géométriques de paysages urbains et Jeffrey Smart réalise deux de ses toiles les plus célèbres : Coogee Baths (1961) et son Cahill Expressway (1962) qui représente un homme manchot en costume bleu sous un passage souterrain en béton à Sydney. Smart s’inspire des œuvres de Paul Cézanne, des peintres de la Renaissance et de l’architecture méditerranéenne. Il devient rapidement un artiste très demandé à l’internationale et ses œuvres appartiennent aujourd’hui aux collections des grands musées australiens. Artiste prolifique, il produit plus de 800 œuvres au cours de sa vie. 

Le représentant du précisionnisme figé

Évoluant à l’époque de l’impressionnisme et de l’expressionnisme abstrait, Jeffrey Smart opte pour un style aujourd’hui appelé précisionnisme. Ce mouvement apparu au début des années 1920 aux États-Unis, enrichi par le cubisme et le futurisme, revendique un art froid et lisse pour représenter des paysages urbains ou ruraux comprenant des édifices et des machines. Smart se spécialise dans la représentation de villes, d’industries, de routes, d’immeubles, de panneaux de signalisation et de clôtures, faisant apparaître des personnages uniquement dans le but de donner un sens d’échelle à ses toiles. Ses compositions aux couleurs vives, très structurées, donnent une impression de temps figé et d’immobilité qui font la réputation du peintre. 

Ses portraits impassibles et colorés de la vie contemporaine sont parfois considérés comme surréalistes, toiles métaphoriques de l’aliénation industrielle moderne. Peintre perfectionniste, Smart annonce sa retraite en 2011, mais se passionne pour le sujet du labyrinthe, qui fait l’objet d’un nouveau tableau l’année suivante : Labyrinth fait aussi l’objet d’un documentaire de Catherine Hunter au sujet de l’artiste, intitulé « Master of Stillness ». Ses peintures se vendent à des prix très élevés pouvant dépasser le million d’euros, comme son tableau intitulé The Observer II, vendu chez Menzies Art Brands à Melbourne en 2018 pour 1 483 861 USD, soit environ 1 200 000 EUR cette année-là. 

Reconnaître la signature de Frank Jeffrey Edson Smart

Frank Jeffrey Edson Smart fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Frank Jeffrey Edson Smart

Expertiser et vendre une œuvre de Frank Jeffrey Edson Smart

Si vous possédez une œuvre de Frank Jeffrey Edson Smart ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.