Georges Emile Louis LEBACQ

Peintre belge, 1876-1950

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Georges Émile Lebacq et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Georges Émile Lebacq

Prix d’une peinture signée Georges Émile Lebacq en vente aux enchères : 150 – 5 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Georges Émile Lebacq, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Des débuts littéraires

Georges Émile Lebacq naît en 1876 à Jemappes en Belgique. Commençant à peindre en 1896, à l’âge de vingt ans, essentiellement des portraits, il écrit en parallèle des poèmes publiés dans Le Coq rouge, revue symboliste créée par Georges Eekhoud, écrivain flamand de langue française, homosexuel et anarchiste, ainsi qu’Eugène Demolder, Louis Delattre, Hubert Krains et Émile Verhaeren. Il y rencontre notamment le dramaturge Maurice Maeterlinck, prix Nobel de littérature en 1911.

En 1899, il participe à la fondation de la revue Le Thyrse, dont il intègre le comité de rédaction. Il aura publié dans cette première période de sa vie deux recueils de poésie : Nuits subversives en 1897 et Irresolvables en 1899. Après des hésitations sur la voie à suivre, il quitte Le Thyrse en 1907, pour se consacrer à la peinture.

Une riche carrière malgré la Guerre

Fréquentant d’abord l’atelier de son ami, l’aquarelliste et graveur Louis Reckelbus (futur conservateur du musée Groeninge de Bruges), il voyage avec sa femme et ses enfants en Algérie, en Italie et au Moyen Orient, pour finalement s’arrêter en France, à Cagnes-sur-Mer où il fait la connaissance du peintre Louis Pastour. Il retourne parfois en Belgique pour y peindre, notamment les Flandres.

Durant la Première Guerre mondiale, il s’engage volontairement en 1915. D’abord affecté à Calais, il est ensuite rattaché à l’Etat-Major belge en tant que peintre de l’armée belge en campagne, comme vingt-cinq autres artistes, et participe en 1917 à l’exposition des peintres du front belge. À son retour, épuisé, il retrouve son atelier de Bruges mis à sac et pillé par les soldats allemands (il ne trouvera qu’un carnet de croquis ainsi qu’une huile sur carte postale en vente à Hambourg en 2006).

Il étudie à partir de 1920 à Paris, à l’Académie fondée par Rodolphe Julian et Amélie Beaury-Saurel, ayant comme maîtres Adolphe Déchenaud ou encore Henri Royer. Entre 1921 et 1933, il fréquente Denys Puech, directeur de la villa Médicis et élu à l’académie des Beaux-Arts en 1905, qui dira de lui à l’occasion d’une exposition à la galerie du Journal en 1923 : « nos chers alliés les Belges ont en Georges Lebacq un artiste de race, qu’ils pourront compter un jour au nombre de leurs plus pures gloires. » En 1927, il obtient le prix du jury au Salon des Artistes français pour son tableau Abandon.

Revenant une dernière fois à Bruges, il y décède en août 1950.

Un style évolutif

Bien que ses premières œuvres soient influencées par le classicisme de la fin du XIXe siècle, les tableaux qu’il peint entre 1907 et 1920 s’inscrivent dans la lignée post-impressionniste, comme Femme assise dans une allée, ou encoreLumière d’été à Cagnes-sur-Mer, qui s’éloigne d’une représentation réaliste. Il revient ensuite à un style plus classique tout en gardant la saveur du postimpressionnisme. Fréquemment présents dans des enchères, les tableaux de Lebacq sont en général estimés, entre 800 et 4000 €, mais peuvent être estimés à hauteur de 5800 €, comme son œuvre Mais où sont les Neiges d’antan ?

Reconnaître la signature de Georges Émile Lebacq 

Georges Émile Lebacq fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Georges Émile Lebacq

Si vous possédez une œuvre de Georges Émile Lebacq ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.