Giacomo BALLA

Peintre et sculpteur italien, 1871-1958

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Giacomo Balla et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Giacomo Balla

Prix d’un dessin ou d’une aquarelle signée Giacomo Balla en vente aux enchères : 600 – 2 200 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 800 – 8 000 000 €

Prix pratiqué pour une peinture : 120 – 30 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  150 – 1 000 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Giacomo Balla, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une formation artistique en autodidacte

Giacomo Balla est né en juillet 1871 à Turin, en Italie. Dès son plus jeune âge le jeune sera attiré par la musique, mais finit par renoncer à cette pratique au décès de son père. Ce n’est que lorsqu’au début de la décennie 1890 que Giacomo Balla décide de retenter l’expérience artistique. Il suit alors quelque cours à l’Academia Albertina, mais c’est bien en autodidacte qu’il se forme à sa vocation. Son emploi dans un magasin de lithographie est aussi pour lui un moyen de continuer à s’enrichir.

Balla expose de nombreuses fois durant sa jeunesse avant de s’installer à Rome en 1895 et de travailler plusieurs années en tant qu’illustrateur, portraitiste et caricaturiste.

Aux racines du futurisme

Les premières peintures de Giacomo Balla seront influencées par le mouvement néo-impressionniste. À l’époque, le peintre réalise essentiellement des paysages et des sujets sociaux. C’est en 1910 que son orientation stylistique change radicalement puisqu’il devient un des membres fondateurs du futurisme en signant leur Manifeste aux côtés de Filippo Marinetti, Carlo Carrà et Umberto Boccioni. Ce mouvement propose de créer des représentations picturales de la lumière, du mouvement et de la vitesse.

Giacomo Balla s’intéressera tout particulièrement au dynamisme de la lumière et de la couleur. Une de ses premières œuvres s’inscrivant dans la poétique futuriste sera d’ailleurs sa toile La lampe à arc (1909) qui est le fruit d’un traitement plastique et d’une décomposition de la lumière. Cet intérêt porté par Balla à la lumière révèle sa volonté de pouvoir lier son travail artistique au domaine scientifique.

Pour représenter la décomposition des mouvements exigée par le futurisme, le peintre va réaliser une série de phases juxtaposées et des tâches isolées de couleurs qui créent l’illusion. Cette manière de procéder donne parfois l’impression de se retrouver devant des compositions abstraites. Outre les peintures, l’artiste s’intéressera également au design des meubles futuriste. Lorsqu’en 1914 Giacomo Balla se lance dans la sculpture, il poursuit cette orientation stylistique, mais réalise désormais des œuvres engagées politiquement et affirme sa position en faveur de l’intervention italienne dans la guerre. La plus connue de ses sculptures reste Le Poing de Boccioni.

Si pendant la guerre le futurisme perdure et l’atelier de Balla devient un repère pour les jeunes y adhérant, le mouvement est de plus en plus associé au fascisme à la fin du conflit. Cette image renvoyée pendant plusieurs années conduira ainsi à sa disparition. Giacomo Balla décidera de devenir indépendant et se rapproche tantôt de l’abstraction, puis de la figuration à partir des années 30.

Un succès commercial exceptionnel des années après sa mort

Malgré les opinions fascistes qui lui avaient été attribuées et qui ont créées une réelle controverse autour de lui, Giacomo Balla a tout de même réalisé de nombreuses expositions en Italie et dans toute l’Europe. Même certains designers se sont inspirés de ses créations pour leur défilé. Giacomo Balla est décédé en mars 1958 à Rome.

Aujourd’hui encore, les œuvres de Giacomo Balla connaissent un immense succès et sont, presque toujours vendues à des prix d’adjudication exceptionnels. Ce fut le cas par exemple pour Linee forza di Paesaggio (1918) estimé entre 150 000 et 250 000 dollars et adjugé 262 000 dollars en 2015 chez Sotheby’s.

Reconnaître la signature de Giacomo Balla

Giacomo Balla fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Giacomo Balla

Expertiser et vendre une œuvre de Giacomo Balla

Si vous possédez une œuvre de Giacomo Balla ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.