PENONE

Artiste italien, 1947

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Giuseppe Penone et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Giuseppe Penone

Prix d’une peinture signée Giuseppe Penone en vente aux enchères : 2 500 – 350 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 650 – 6 800 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 200 – 182 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  750 – 375 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Giuseppe Penone, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Nature et Philosophie 

Giuseppe Penone est un artiste italien né le 3 avril 1947 à Garessio dans le Piémont. Il est associé à l’arte povera dès 1969 par le critique d’art Germano Celant. Il vit et travaille à Turin et à Paris.

Son œuvre de sculpteur se distingue par son ancrage au sein de la terre de Ligurie et de son village de Garessio, dans la vallée du Tanaro, lieu resté naturel, parsemé de traces d’une préhistoire toujours présente dans l’esprit de l’artiste. Fils et petit fils d’agriculteurs, le rythme des saisons et les travaux des champs, les odeurs, les formes et les couleurs des récoltes entassées dans les granges familiales ont aussi fortement marqué sa sensibilité.

La philosophie dont celle d’Emmanuel Kant et d’Héraclite vont aussi avoir une force influence sur sa sculpture, en retenant la notion kantienne de sublime et de mouvement perpétuel chez le penseur grec, dont les fragments évoquent justement la nature et le mouvement de l’eau. Comme en témoigne la citation fragmentaire : « Pour ceux qui entrent dans les mêmes fleuves affluent d’autres et d’autres eaux ; et certes, les âmes s’exhalent de l’humide. » (Fragment 132).

De l’Arte Povera à une approche personnelle

Giuseppe Penone entre à l’Accademia Albertina di Belle Arti de Turin. Cette Académie des Beaux-Arts, proche de la galerie Sperone, lui permet de découvrir la scène artistique américaine, notamment le Minimalisme, avec des œuvres de Donald Judd et de Robert Morris.

Sa première exposition personnelle a lieu à Turin en 1969, à l’âge de 22 ans, elle sera fortement inspirée par « L’arte povera ».

« L’arte povera » (de l’italien : « art pauvre ») est un mouvement artistique italien, qui, au départ de Turin et de Rome, est apparu sur la scène internationale dans les années 1960.

« L’arte povera » est une « attitude », un comportement prôné par des artistes italiens depuis 1967 qui consiste à défier l’industrie culturelle et plus largement la société de consommation, en empruntant l’idée de guérilla, très commune durant cette période. Ce mouvement s’inscrit spécialement contre la peinture abstraite dominant la scène artistique européenne des années 1950. À l’instar d’autres artistes de l’arte povera, Giuseppe Penone reste fasciné par le corps en interaction avec la nature, où discutent le règne animal et végétal.

Il participe à des expositions collectives à Düsseldorf avec de Boetti, Kounellis, Calzolari, Griffa et Prini, et à Leverkusen. Au sein de cette mouvance artistique plutôt que mouvement artistique à proprement parler, il a eu ensuite un parcours atypique.

Son point culminant étant en décembre 1999, son « Arbre des voyelles » est installé dans le parc de sculptures du jardin des Tuileries, le projet ayant été présenté un an auparavant.

Une rétrospective lui est consacrée au Centre Georges Pompidou en 2004.

En 2007, il représente l’Italie, dans le pavillon italien à la Biennale de Venise.

En 2009, il installe lors de la restauration de la cour vitrée du Palais des Études de l’École nationale supérieure des beaux-arts, une œuvre monumentale, un sapin de 24 mètres de hauteur tranché dans la longueur.

En parallèle, il enseigne aux Beaux-Arts de Paris, de 1997 à 2012.

L’arbre comme fleuve

Ces œuvres, réalisées dans des jardins, en plein air relate son rapport à la nature, à la philosophie, mais aussi au plus grand poète italien, Dante qui, dans le chant XIII de l’Enfer, convie le lecteur dans une terrifiante forêt où les arbres saignent. C’est la forêt des suicidés où se trouve Piero delle Vigne, noble florentin transformé, pour expier sa peine, en arbre.

Le choix de l’arbre, comme support essentiel de la création, est lié chez Penone à sa capacité à se transformer, à passer d’une forme à une autre et à se prêter aux métamorphoses les plus étranges.

Dans les poumons-feuilles de « Respirer l’ombre » en 2000, mais aussi dans ses œuvres finales, telle la vaste suite de toiles réalisées avec des épines d’acacia : « Dépouille d’or sur épines d’acacia » en 2001-2002 (qui dessinent au mur l’empreinte agrandie de la bouche de l’artiste) il illustre le mouvement cher à Héraclite : « L’art opère plutôt une transformation de la réalité. L’œuvre n’est pas un outil de magie, elle est magie elle-même […]. La poésie est la révélation de quelque chose d’extraordinaire […]. » (« Entretien avec Giuseppe Penone »).

Intégrant le corps à la nature, dans une démarche tout à fait contemporaine, c’est pourtant vers d’autres horizons que ses œuvres amènent souvent les observateurs là où la nature se meut, dans la poésie des métamorphoses. En cela l’artiste est bien ancré dans la tradition culturelle italienne et cite Lucrèce et son « De natura rerum », Plutarque, Virgile et aussi, Pétrarque.

Si la sculpture est au centre de son œuvre, l’écriture est aussi pour lui un moyen d’expression essentiel. Pour lui, la condition d’une œuvre se trouve dans une double exigence : « la nécessité » et « l’honnêteté ».

Aujourd’hui les œuvres de Penone peuvent être accessibles pour quelques milliers d’euros, certaines œuvres pouvant cependant dépasser les 20 000 euros.

Reconnaître la signature de Giuseppe Penone 

Giuseppe Penone fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Giuseppe Penone

Si vous possédez une œuvre de Giuseppe Penone ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.