CORNEILLE

Artiste néerlandais , 1922-2010

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Guillaume Corneille et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Guillaume Corneille

Prix d’une peinture signée Guillaume Corneille en vente aux enchères : 200 – 160 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 20 – 8 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 100 – 40 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  100 – 50 000 €

Prix des tapisseries : 300 – 4 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Guillaume Corneille, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Premières années : Reflex puis le mouvement CoBra

Guillaume Cornelis van Beverloo, plus tard connu sous le pseudonyme de Corneille, naît en 1922 à Liège en Belgique de parents néerlandais. Il se forme à l’École des Beaux-Arts d’Amsterdam, et expose pour la première fois en 1946, avant de découvrir le surréalisme. Il fonde en 1948 avec d’autres peintres et poètes néerlandais le mouvement Experimentele Groep in Holland, un groupe expérimental artistique qui publie la revue Reflex, précurseur de CoBra qui paraîtra l’année suivante, revue du groupe CoBra, dont il sera également un des fondateurs, avec d’autres artistes de l’Experimentele Groep.

En 1949, Corneille part en Afrique du nord, et y découvre la culture arabe et berbère. Il participe à son retour à une exposition collective avec Karel Appel et Constant Nieuwenhuys de CoBra, et participe à une manifestation du mouvement au Stedelijk Museum à Amsterdam. Il s’installe à Paris en 1950, et en 1953, s’initie à la gravure à l’eau-forte. Il réalise ses premières céramiques en 1954.

Le peintre d’ailleurs

Après un détour par l’abstraction suite à la dissolution de CoBra en 1951, il revient à la figuration au début des années 60, après une traversée d’Afrique en 1956-57, et des voyages en Amérique du Sud en 1958. Touché par la beauté de la nature dans les pays qu’il a visités, il se reconnecte à son style de la période CoBra, empreint d’expressionnisme. Durant cette période, il commence à peindre avec ses toiles posées par terre. Dans ses œuvres suivantes, il développe une approche symbolique, où des éléments récurrents révèlent les thèmes chers à l’artiste : la terre, la sensualité, etc.

En 1964, il expose à la Galerie de Mathias Fels, qui rassemble autour de lui les artistes de la Figuration Narrative.

En 1977, ses voyages en Afriques et sa collection d’art africain font l’objet de plusieurs albums photographiques, et il s’ouvre au monde Asiatique, à travers la Chine, le Japon et l’Indonésie. Durant les années 80, Corneille expose son travail à de nombreuses occasions, et entre 1982 et 1992, plusieurs ouvrages lui sont consacrés. Au début des années 90, il commence la sculpture peinte sur bois. En 1992, nouveau séjour en Afrique pour le tournage d’un film de Jos Wassink qui est diffusé à l’occasion de l’exposition Corneille, le Visage Africain au Museum de la Haye. En 1999, il découvre l’aquagravure, et en 2001, une grande exposition, Corneille, 50 ans d’estampes, est organisée par l’éditeur l’Estampes. Après son décès à Auvers-sur-Oise en 2010, il est enterré dans le cimetière de la commune, à côté de Van Gogh, qu’il considérait comme son maître.

Un style qui invite au voyage

Dans ses traits comme dans ses couleurs, le style de Guillaume Corneille est très brut, très primitif, et n’est pas sans évoquer les arts africains et sud-américains qu’il n’a pu manquer de découvrir durant ses voyages. Les tons pastel et très vifs qui caractérisent beaucoup de ses œuvres rappellent aussi ces régions du monde, et y emportent le spectateur. On peut aujourd’hui trouver ses œuvres en vente à des prix estimés entre 8 000 et 12 000 €, comme Pour La Vie, elle était légère comme un papillon.

Reconnaître la signature de Guillaume Corneille 

Guillaume Corneille fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Guillaume Corneille

Si vous possédez une œuvre de Guillaume Corneille ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.