Isidore Jules BONHEUR

Sculpteur et peintre fraçais, 1827-1901

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Isidore Jules Bonheur et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Isidore Jules Bonheur

Cote de l’artiste pour une sculpture :  80 – 160 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Isidore Jules Bonheur, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

La peinture avant les sculptures

Isidore Bonheur est né en 1827 dans la ville de Bordeaux. Il est le fils du peintre Raymond Bonheur, qui lui transmet son savoir et ses techniques. Sa sœur est Rosa Bonheur, connue pour ses peintures d’animaux. En 1849, Isidore Bonheur intègre l’École des Beaux-Arts de Paris. L’année précédente, il a fait sa première apparition au Salon de 1848 avec son « Cavalier africain attaqué par une licorne » à la fois en peinture et en sculpture. Il souhaitait voir les avis de ses pairs avant de s’engager dans l’une ou l’autre de ces voix. De fait, il abandonne rapidement la peinture.

De manière générale, il sculpte principalement des chevaux et des animaux réels peu exotiques. Il s’associe avec son Beau-frère afin de réaliser des bronzes, plus faciles pour vendre ses œuvres. Il obtient une grande reconnaissance de ses pairs, notamment par l’obtention de plusieurs médailles au Salon, mais aussi lorsqu’il reçoit la médaille d’or en 1889 à l’Exposition Universelle de Paris. Il est présent dans de grands musées, comme le Musée d’Orsay, le Musée du quai Branly, et même à New York. C’est aussi lui qui a réalisé la statue à l’arrière du Palais de Justice à Paris, les « Lions accroupis ».

La femme qui lui a donné son impulsion

Sa plus grande influence n’est autre que sa sœur Rosa Bonheur. C’est elle qui commence à expérimenter la sculpture en réalisant des brebis aux contours texturés notamment. Très vite, elle va enseigner ce qu’elle sait de la technique sculpturale à son frère et se concentrer elle-même sur la peinture. Dans l’œuvre « Vache encornant un loup », Isidore s’inspire de la peinture de sa sœur intitulée « Le marché aux chevaux ». Une des différences majeures entre le frère et la sœur est que cette dernière n’est pas intéressée par les animaux exotiques alors que son frère oui. Il a d’ailleurs réalisé le « Dromadaire harnaché ».

Un animal un prix

De manière générale, ses sculptures en bronze se font très vite une place sur le marché de l’art. Depuis leur arrivée, leur prix de vente n’a fait qu’augmenter de manière continue. Leurs cotes ont même connu un pic dans les années 2000. Le prix des sculptures dépend principalement de l’animal représenté.

Ainsi, les ours sont estimés entre 2 000 € et 7 000 € en moyenne. La maison Christie’s a adjugé en mars 2013 un « Ours marchant » pour 2 571 €. Les taureaux, eux, ont une cote légèrement plus faible. Ils sont estimés entre 1 000 € et 3 000 € en moyenne, mais certaines ventes aux enchères peuvent réserver des surprises. Ainsi, la maison Christie’s a adjugé en mars 2013 l’es deux œuvres « Taureau » pou 12 100 €.

Les chevaux sont les animaux les plus collectionnés. Ils sont estimés entre 2 000 € et 15 000 €. Par exemple, la maison Sotheby’s a adjugé en février 2019 l’œuvre « Horse and Hockey » pour 11 949 €. Cependant, certaines sculptures de cheval peuvent atteindre des records. C’est le cas pour l’œuvre « Le Grand Jockey » adjugée par Sotheby’s en mai 2016 pour 79 026 €.

Reconnaître la signature de Isidore Jules Bonheur

Isidore Jules Bonheur fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Isidore Jules Bonheur

Expertiser et vendre une œuvre de Isidore Jules Bonheur

Si vous possédez une œuvre de Isidore Jules Bonheur ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.