TAKAMATSU

Artiste japonais, 1936-1998

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Jiro Takamatsu et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jiro Takamatsu

Prix d’une peinture signée Jiro Takamatsu en vente aux enchères : 900 – 160 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 200 – 6 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 700 – 40 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  2 000 – 80 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Jiro Takamatsu, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

L’art en extérieur 

Jiro Takamatsu naît en 1936 à Tokyo et fait ses études à l’École Nationale des Beaux-arts et de la Musique de la ville. Le jeune artiste se spécialise dans la peinture à l’huile et sort diplômé de l’école en 1958. Après ses études, Takamatsu expérimente une grande variété de supports artistiques tels que la photographie, le dessin, la peinture, les installations et les performances. Il s’inspire du groupe Gutai Bijutsu Kyōkai qui s’éloigne des musées et cadres traditionnels d’exposition d’œuvres d’art pour réaliser des interventions publiques en dehors des cadres classiques. Aux côtés des artistes Genpei Akasegawa et Natsuyuki Nakanishi, il fonde le collectif Hi Red Center en 1963 qui organise des événements dans la ville de Tokyo pour questionner la place de l’individu dans la société d’après-guerre.

Le collectif Hi Red Center et le mouvement Mono-Ha

Jiro Takamatsu est une figure clef de l’art japonais dans les années 1960-70, réputé pour le nichijō-sei eno kakō qui consiste à mêler l’art au quotidien de la ville et le faire sortir de son habituel carcan. Réputé pour ses questionnements sur les frontières entre l’art et le réel, l’artiste se trouve mêlé à une importante polémique impliquant le groupe Hi Red Center, accusé de contrefaçon pour la reproduction d’un billet de mille yens et déclaré coupable.

Takamatsu est également l’un des principaux représentants du mouvement Mono-Ha, un courant qui utilise et combine des matériaux naturels et industriels tels que la pierre, le verre, le coton, le papier, le bois, le cuir, la corde et l’eau pour réaliser des œuvres brutes invitant à une réflexion théorique sur la nature de l’art. L’artiste est particulièrement réputé pour son étude de l’ombre : il s’inspire des gravures et peintures japonaises sur bois ainsi que des ombres projetées sur les portes en papier coulissantes des maisons traditionnelles japonaises pour réaliser sa série Shadow Painting (1964-1998). La représentation d’ombres humaines en émail et en acrylique fait écho aux empruntes laissées sur les murs détruits par la catastrophe nucléaire d’Hiroshima.

Un artiste japonais aux frontières de l’art 

Jiro Takamatsu crée des œuvres par séries. Son travail influencé par les courants dadaïste, surréaliste et minimaliste, interroge sur les frontières de l’art et la société japonaise après 1945. Dans les années 1970, sa série Photographie de photographie questionne l’appropriation de la mémoire et de la culture. Il enseigne à la Tama Art University de Tokyo et représente le Japon en 1968 à l’occasion de la Biennale de Venise. Il expose à la Biennale de Paris un an plus tard, ainsi qu’en Allemagne.

Son art conceptuel en trois dimensions implique la gravité dans Slack of Net, où les sculptures s’affaissent et se courbent. Takamatsu remet aussi en question le minimalisme et la simplicité du cube en proposant un bloc brisé en centaines de morceaux intitulé Oneness of Concrete. Vers la fin de sa vie, l’artiste japonais revient à la peinture et au dessin, avant son décès en 1998. Ses œuvres sont aujourd’hui estimées à plusieurs centaines de milliers d’euros, et atteignent un record aux enchères de Philips à New York en 2016 avec la vente du Shadow n°1891 (1997) pour 538 000 USD, soit environ 500 000 EUR cette année-là.

Reconnaître la signature de Jiro Takamatsu

Jiro Takamatsu fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Jiro Takamatsu

Expertiser et vendre une œuvre de Jiro Takamatsu

Si vous possédez une œuvre de Jiro Takamatsu ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.