Ken PRICE

Sculpteur et céramiste américain, 1935-2012

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Kenneth Price et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Kenneth Price

Prix d’un objet signé Kenneth Price en vente aux enchères : 800 – 97 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 240 – 13 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 800 – 45 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  1 500 – 290 000 €

Prix des peintures : 3 000 – 54 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Kenneth Price, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un céramiste au-delà des conventions 

Kenneth Price est né le 16 février 1935 à West Hollywood en Californie et il s’est éteint le 24 février 2012 après avoir été diagnostiqué d’un cancer. Cet artiste américain est principalement connu pour son travail de l’argile. Non seulement céramiste, il est aussi sculpteur, réalisant des installations majeures, ne limitant plus la céramique au simple objet d’art.

Il est connu pour ses formes abstraites construites à partir d’argile cuite. Généralement, elles ne sont pas émaillées, mais peintes de manière complexe avec de multiples couches de peinture acrylique brillante, puis poncées pour révéler les couleurs sous-jacentes.

Une vie californienne, puis une reconnaissance internationale 

En 1952, alors qu’il est à l’University High, Price reçoit une bourse d’études pour fréquenter le Chouinard Art Institute (aujourd’hui California Institute of the Arts), où il suit des cours de dessin d’après modèle vivant et de caricature dispensés par Tee He. Il intègre par la suite l’Otis Art Institute (aujourd’hui Otis College of Art and Design où étudié la céramique avec Peter Voulkos) à Los Angeles, avant de recevoir son diplôme de BFA de l’Université de Californie du Sud en 1956. De retour au Chouinard Art Institute en 1957, il obtient ensuite une maîtrise en beaux-arts du New York State College of Ceramics de l’Université d’Alfred en 1959.

La première exposition personnelle de Price eut lieu à la Ferus Gallery en 1960, où il est reconnu comme l’un des jeunes représentants majeurs de la nouvelle scène artistique de la côte ouest, aux côtés de Larry Bell, Billy Al Bengston, John Altoon, John McCracken, Robert Irwin et Ed Ruscha, entre autres. Très vite, le nom de Price s’impose même sur la scène internationale, participant, seul ou parmi ses pairs, à de nombreuses expositions.

En 1978 au LACMA, Price présente une œuvre majeure, un projet sur lequel il s’est penché pendant six ans et qui illustre son envie d’aller au-delà des conventions : Happy’s Curios (1972–77), nommé en l’honneur de sa femme Happy.

Il s’agit d’une installation de la taille d’une pièce composée de plusieurs armoires en bois avec des étagères ouvertes remplies de pots, assiettes, bols et tasses en céramique émaillée de haute couleur qui devaient son inspiration à la poterie folklorique Mexicaine.

En 2001, Price devient professeur émérite à l’USC. En 2010, Price et son fils Jackson ouvrent le Studio B qui reçoit en 2011, le prix « USC Faculty Lifetime Achievement Award ».

Dès 2010, Price aide à la réalisation d’une grande exposition rétrospective : « La sculpture de Ken Price : une rétrospective » organisée par le Los Angeles County Museum of Art et conçue par Frank Gehry, un ami proche de l’artiste. Cette exposition est son dernier « grand spectacle », puisque Price meurt l’année de son inauguration, en 2012. En l’honneur de l’artiste, le musée expose alors son œuvre de 2011 « Zizi » dans le hall de son bâtiment.

En septembre 2013, Price fait également l’objet d’une rétrospective d’œuvres sur papier intitulé « Slow and Steady Wins the Race, Works on Paper, 1962-2010 » au Drawing Center et au Harwood Museum of Art.

Une technique unique, un artiste au-delà des limites

Au fur et à mesure que la carrière de Price se développe, il commence à utiliser une approche différente pour la finition de ses sculptures en céramique.

En 1983, Price et sa femme déménagent sur la côte du Massachusetts. Ce déménagement a coïncidé avec un changement massif dans le travail de Price : le passage des émaux à la peinture acrylique.

La technique que Price met au point pendant cette période consiste à apprêter la sculpture en céramique cuite avec plus d’une douzaine de couches de peinture acrylique.

En 1991 après l’exposition, Finish Fetish : LA Cool School, à la Fisher Gallery de l’Université de Californie du Sud, plusieurs professeurs encouragent Price à rejoindre la faculté. Il devient professeur de céramique à l’USC où il enseigne pendant 10 ans. Pendant cette période que Price expérimente l’utilisation d’un chiffon ou d’un coton-tige imbibé d’alcool pour travailler les différentes couches de peinture. Price est connu pour appliquer jusqu’à cent couches de peinture sur une pièce, utilisant jusqu’à sept couleurs différentes. À la fin des années 1990, Price affine encore sa technique, commençant à poncer à sec ses surfaces peintes à l’acrylique (une technique qu’il a empruntée aux ateliers de planches de surf selon Dave Hickey).

Le travail de Price est souvent décrit comme ayant « transcendé » la céramique pour devenir sculpture. Par ses formes organiques et géométriques, l’utilisation de couleurs vibrantes et des installations puissantes, cet artiste nous révèle sa connaissance approfondie de la matière et sa réflexion profonde sur la place changeante de la céramique dans le continuum de l’art.

Son travail est conservé dans les collections permanentes de plusieurs musées, y compris le Whitney Museum of American Art, le Santa Barbara Museum of Art, le Museum of Modern Art, le University of Michigan Museum of Art, le Norton Simon Museum, et le Smithsonian American Art Museum.

Aujourd’hui, les œuvres de Price comptent des estimations variables. Ainsi, pour une peinture signée il faut compter entre 3 000 € – 30 000 €, le prix d’une aquarelle ou d’un dessin de l’artiste va de 590 € jusqu’à 41 800 € pour les œuvres les plus remarquables. De même le prix d’une sculpture va de 1 100 € jusqu’à 305 800 € pour une œuvre majeure.

Reconnaître la signature de Kenneth Price 

Kenneth Price fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Kenneth Price

Si vous possédez une œuvre de Kenneth Price ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.