GAUSSON

Peintre français, 1860-1944

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Léo Gausson et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Léo Gausson

Prix d’une peinture signée Léo Gausson en vente aux enchères : 250 – 20 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 60 – 4 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Léo Gausson, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un apprentissage de grande qualité

Léo Gausson est un peintre français lié au néo-impressionnisme (ou pointillisme) puis au synthétisme. Il est né le 14 février 1860 à Lagny-sur-Marne, et il est décédé le 27 novembre 1944 dans la même ville. 

Dès son plus jeune âge il souhaite entreprendre des études de peinture, néanmoins sa formation artistique débute avec un apprentissage à l’École Nationale supérieure des Arts Décoratifs, le forme à l’art de la sculpture notamment pour les médailles et médaillons. Il est finalement initié à la peinture grâce à Antonio Cortès à l’École de Barbizon. Antonio Cortès étant lui-même un élève de Constant Troyon il influe beaucoup sur les premières d’œuvre de Gausson, avant que celui-ci ne s’intéresse davantage à ses contemporains et expérimente : en usant d’une palette plus claire, avec des thèmes plus ancrés dans la modernité. 

L’art du contraste simultané

C’est cette première approche qui permet à Léo Gausson de faire la connaissance de Maximilien Luce et d’Emile-Gustave Cavallo-Péduzzi : ensemble, les trois amis vont particulièrement s’interroger sur les théories de l’art, notamment celui de Michel-Eugène Chevreul et sa théorie des contrastes colorés; et former le Groupe de Lagny, permettant à la ville d’organiser ses propres salons de peinture dès 1900. 

À partir de ce moment, Gausson entre dans la mouvance du néo-impressionnisme et s’inscrit dans cette lignée d’artistes usant seulement des contrastes colorés simultanés apposés en petites touches nommées point (et donnant donc le nom de pointilliste aux artistes pratiquant cette technique). Durant cette période, le vocabulaire de Gausson évolue surtout au travers des vues de paysage, souvent ruraux, formés par la couleur. Il dépeint en effet, des vues de champs, de bord Seine, ou de chemin menant vers quelques habitations. Sa palette colorée est alors très étendue : en outre, il use de toutes les teintes possibles pour réaliser ses fameux contrastes colorés permettant à l’œil de définir des formes et des atmosphères particulières. Pour cela, il est notable que les touches disposées sur la toile ne soient pas toutes les mêmes d’une toile à l’autre, certaines sont réalisées en petits points très resserrés et d’autres en plus larges plages de couleurs. 

Un artiste synthétique

Ceci s’explique, car à partir de 1890, Gausson s’oriente davantage vers le synthétisme. En outre, il veut désormais représenter l’intensité de ce qu’il voit, et le retranscrire par la couleur. Ayant assimilé les théories des couleurs, il favorise ses propres ressentis du réel par des formes simplifiées. 

Enfin, peu de temps après sa promotion d’officier d’Académie en 1900, il déménage de la France pour s’installer en Guinée française où il cesse de peindre. Néanmoins, cette période n’est pas vaine pour lui puisqu’il va se familiariser avec la production artistique de cette région et apporter certaines œuvres africaines avec lui à son retour en France (et donc faire connaître cet art).

Ce travail acharné lui permet entre autres de participer à de multiples expositions à travers la France et même en Europe toute entière, puisqu’il s’inscrit dans certaines avant-gardes. Cela lui vaut plusieurs collaborations telles que celle avec Adolphe Retté en sculpture pour le Monument à Charles Collinet réalisé en 1900 se trouvant à Fontainebleau; ou encore en illustrant les écrits de Retté et de Gustave Kahn. 

Les œuvres de Léo Gausson sont assez fréquentes sur le marché de l’art, ses peintures sont estimées à plusieurs centaines d’euros. Ses œuvres les plus grandes peuvent coter entre 2000 € et 5000 €. 

Reconnaître la signature de Léo Gausson

Léo Gausson fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Léo Gausson

Expertiser et vendre une œuvre de Léo Gausson

Si vous possédez une œuvre de Léo Gausson ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.