Richard LIN

Artiste contemporain taïwanais, 1933-2011

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Richard Lin et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Richard Lin

Prix d’une peinture signée Richard Lin en vente aux enchères : 600 – 700 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 110 – 39 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 500 – 65 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Richard Lin, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un artiste taïwanais majeur

Richard Lin, aussi connu sous son nom de Lin Show You ou Lin Shouyu, est un artiste contemporain né à Taïwan le 31 janvier 1933. L’enfant naît dans une famille importante de l’île et part étudier à Hong Kong en 1949. En 1952 il se lance ensuite dans des études d’architecture et entre à l’université anglaise de Regent Street Polytechnic. Il étudie la journée et pratique la peinture dans son temps libre et le soir.

À partir de 1958 l’artiste décide de se consacrer à la peinture de façon professionnelle. Richard Lin a à peine obtenu son diplôme en 1959 qu’il expose déjà ses œuvres dans la galerie Gimpel Fils de Londres. Il y sera exposé de nouveau en 1961 et 1964. En 1963 il sera aussi exposé à la Documenta III de Cassel aux côtés d’artistes célèbres comme Joan Miró ou Nicolas de Staël. À partir de 1966 et jusqu’en 1975 il sera aussi exposé de façon régulière à la galerie de Marlborough de Londres.

En 1967 il obtiendra le prix Carnegie après sa participation à l’exposition du musée de Pittsburgh. Il est aussi le premier artiste à entrer de son vivant dans la collection du National Palace Museum de Taïwan en 1983. Il fait aussi partie de la collection du Musée des Beaux-Arts de Taipei à partir de 1985. Il rentre définitivement à Taïwan en 2002 et s’éteint le 31 décembre 2011 peu de temps après une grande rétrospective sur son œuvre au Musée des Beaux-Arts de Kaohsiung.

Le blanc au cœur de son œuvre

L’artiste est un jalon important de l’évolution de la peinture contemporaine, et spécialement de la peinture contemporaine chinoise. Certains le considèrent comme un précurseur de l’abstraction. Très tôt dans sa carrière Lin se caractérise par un goût prononcé pour un art minimaliste et son travail de la couleur blanche. Joan Miró déclarera d’ailleurs que « dans le monde du blanc, Lin est sans égal ». Il se défend néanmoins d’appartenir au courant minimaliste qu’il précède d’ailleurs de plusieurs années. Certaines de ses influences peuvent se retrouver dans le travail du peintre russe Casimir Malevitch ou du peintre américain Frank Stella.

Certains voient dans son œuvre la représentation visuelle ou l’inspiration de préceptes taoïste. On peut noter aussi l’influence de la calligraphie dans ses productions, ce que l’artiste reconnaîtra lui-même. En effet il a été formé à cette pratique dans son enfance. À partir de 1984 il arrête entièrement la peinture et se concentre sur d’autres formes d’expression. Certains voient par exemple dans son travail du métal l’influence de David Smith.

Une popularité intemporelle

Une œuvre représentative de son travail est la peinture à l’huile intitulée The Autumn 1970. L’artiste est alors déjà reconnu pour son travail du blanc. Certains analysent cette œuvre selon le principe taoïste du ying et yang ; l’alliance de la forme et du vide s’alimentant et se produisant l’un et l’autre. Ce travail abstrait et presque uniquement blanc laisse pourtant place à de nombreuses teintes et à deux lignes jaunes et un rouge, évoquant le changement de couleur des feuilles de l’automne. Pour l’artiste le blanc est plus qu’une couleur, mais bien une palette d’effets et de sensations potentiels.

Les peintures de l’artiste restent très populaires et s’échangent à des prix assez importants. Pour les peintures plus petites à l’acrylique, on peut donner l’exemple de Gestural Drawing qui est adjugée à 28 392 euros à Hong Kong en 2019. Pour les peintures plus grand format à l’huile, Painting Relief a été cédée au prix de 358 489 euros en 2018. Le record est tenu par une toile monumentale de l’artiste, Painting Relief 12.12.1963 qui a été adjugé à 825 315 euros, dans la salle des ventes Sotheby’s de Hong Kong.

Reconnaître la signature de Richard Lin 

Richard Lin fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Richard Lin

Si vous possédez une œuvre de Richard Lin ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.