Lucien LÉVY-DHURMER

Céramiste, peintre et sculpteur symboliste français, 1865-1953

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Lucien Lévy-Dhurmer  et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Lucien Lévy-Dhurmer

Prix d’une peinture signée Lucien Lévy-Dhurmer  en vente aux enchères : 150 – 130 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 30 – 400 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 150 – 150 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Lucien Lévy-Dhurmer , nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Lucien Lévy-Dhurmer, l’art comme passion

Lucien Lévy dit Lucien Lévy-Dhurmer, est né à Alger en 1865. En 1879 le jeune homme débute son enseignement artistique à l’École communale supérieure de dessin et de sculpture de Paris. Remarqué pour sa maitrise du dessin et du pastel, il travaille pendant huit ans à la Manufacture de faïences d’art de Clément Massier, dans le sud de la France. 

En 1896 c’est le début de la reconnaissance, car une exposition lui est consacrée à la Galerie Georges Petit à Paris. Ses pastels, dessins et peintures servent un art de l’évocation prenant la forme, la plupart du temps, de portraits intimistes, voire mystérieux et dérangeants. 

Il réalise de nombreux voyages en Europe et au Proche-Orient, qui l’inspirent tout particulièrement. Son ascension se poursuit au tournant du XXe siècle, avec l’obtention d’une médaille de bronze à l’Exposition Universelle de 1900, puis de la Légion d’Honneur deux ans plus tard. En 1914 l’artiste épouse Emmy Fournier, femme de lettres très inspirante pour l’artiste. 

Multipliant les expositions, Lucien Lévy-Dhurmer, qui se fait appeler ainsi, en hommage à sa mère Pauline-Amélie Goldhurmer, continue de vivre de sa passion. Il s’éteint en 1953 à l’âge de 88 ans. 

Les inspirations d’un « peintre de l’âme » 

Lucien Lévy-Dhurmer s’est inspiré de l’Académisme dont il a suivi l’enseignement, aussi bien que du symbolisme et d’un idéalisme parfois dérangeant. Ses œuvres sont également proches des courants romantiques et préraphaélites anglais du début du XIXe siècle, empruntant des aspects de la peinture de John Everett Millais ou Dante Gabriel Rossetti. 

Ce « peintre de l’âme » s’inspire également de ses nombreux voyages en Europe et notamment en Italie et en Espagne, puis en Afrique et au Moyen-Orient. Ses peintures, parfois teintées d’Orientalisme plaisent à un public rompu aux œuvres de Prosper Marilhat, Huysmans, et Gérôme. 

Enfin, son inspiration lui vient de la musique, dans des œuvres intitulées « La Sonate au clair de Lune » ou encore « L’Appassionnata ». Lucien Lévy-Dhurmer a su composer des œuvres inspirées des plus grands compositeurs du XIXe au XXe siècle comme Beethoven ou Debussy. 

Les œuvres de Lucien Lévy-Dhurmer entre mystère et curiosité

Artiste aux multiples facettes, Lucien Lévy-Dhurmer a réalisé des pastels, et des peintures à l’huile, des portraits, mais aussi des natures mortes. L’aspect vaporeux du pastel, technique dans laquelle il excelle, sert son art tout en évocation. 

L’un de ses portraits les plus mystérieux reste « Le Silence », conservé au musée d’Orsay. Cette peinture, allégorie de la fatalité, reste encore aujourd’hui une énigme. Cette toile représente une femme, évoquant la Vierge Marie, devant un paysage étoilé, presque de face, figée et massive. 

Une nature morte de l’artiste comme un bouquet de fleurs peut s’estimer entre 4 000 et 6 000 euros. Ses portraits ont une cote assez élevée, en fonction de la technique utilisée. Les pastels se vendent très bien sur le marché de l’art actuel, avec des prix pouvant atteindre près de 50 000 euros pour les œuvres les plus exceptionnelles. Quant aux huiles sur toile, elles restent assez rares sur le marché de l’art et sont la plupart du temps inachevées, comme un « Portrait d’enfant arabe » vendu en 2010 pour la somme de 8 000 euros.

Reconnaître la signature de Lucien Lévy-Dhurmer

Lucien Lévy-Dhurmer  fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Signature Lucien Lévy-Dhurmer

Expertiser et vendre une œuvre de Lucien Lévy-Dhurmer

Si vous possédez une œuvre de Lucien Lévy-Dhurmer  ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.