WOLS

Artiste allemand, 1913-1951

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Wols et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Wols

Prix d’une peinture signée Wols en vente aux enchères : 6 000 – 2 000 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 100 – 24 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 2 000 – 80 000 €

Prix des photos : 50 – 15 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Wols, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Jeunesse : perte précoce de son père et premières photographies.

La difficile vie d’Alfred Otto Wolfgang Schulze, qui deviendra plus tard Wols, commence le 27 mai 1913 à Berlin. Fils du conseiller gouvernemental Alfred Schulze, il déménage avec sa famille à Dresde en 1919. Personnage important, le portrait d’Alfred père est réalisé par plusieurs artistes locaux, notamment le photographe portraitiste Hugo Erfurth, pratiquant du pictorialisme, style photographique émulant la peinture et l’impressionnisme, ainsi que le célèbre Otto Dix qui le représente jouant du saxophone dans son triptyque Großstadt.

Quittant l’école suite au décès de son père en 1929, Wolfgang prépare, en enseignement privé, son baccalauréat auquel il n’est pas admis. Travaillant d’abord chez Mercedes, puis au studio de la photographe portraitiste juive Genja Jonas, il participe à des soirées avec la société intellectuelle de Dresde, tels Otto Dix, Will Grohmann ou Gret Palucca. Sa mère fait également voir ses prises de vue à Erfurth, qui en complimente la qualité. En 1932, il se porte volontaire pour inventorier des instruments de musique africain pour une ethnologie au Frobenius Institute.

Hors d’Allemagne : une vie et une carrière difficiles

Wolfgang part le 14 juillet 1932 pour Paris, et participe à une réunion avec Amédée Ozenfant et Fernand Léger. En février 33, il rencontre Hélène Marguerite Dabija, plus connue sous le nom de Grety. Épouse du poète Jacques Baron, elle lui fait connaître entre autres Jean Arp, Alberto Giacometti et Alexander Calder. En juillet de cette même année, il repart pour la dernière fois en Allemagne : l’arrivée au pouvoir du nazisme le convainc de s’en détourner.

Commence alors une période difficile : vivant dans des conditions misérables, sans permis de travail, il quitte en octobre 1933 la France pour l’Espagne avec Grety, qui travaille comme couturière de mode, d’abord à Barcelone, puis en 34 à Ibiza. Fuyant la convocation au STO, il entretient des rapports difficiles avec les autorités françaises et espagnoles. De ces quelques mois émergent des aquarelles et des photographies dont seul un petit nombre subsiste. Finalement, il est expulsé d’Espagne fin 1935.

Grâce à l’aide de Fernand Léger et Georges-Henri Rivière, il obtient en 1936 un permis de séjour limité en France. La chance tourne alors en sa faveur : il reçoit en 1937 l’ordre de documenter en photographie le Pavillon de l’Élégance et de la Parure de l’exposition universelle. Ses photographies, originales, sont imprimées dans les revues de mode et deviennent des cartes postales. C’est aussi à cette occasion que naît Wols : une standardiste aurait mal compris son nom. Exposé pour la première fois en public en janvier et février de la même année à la Galerie de la Pléiade, il travaille jusqu’en 1939 avec succès comme portraitiste, et noue des amitiés avec le tout Paris, dont Prévert, Mouloudji et Jacqueline Laurent.

Emprisonné en tant qu’« étranger ennemi » au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, comme d’autres Allemands, il sera libéré en octobre 40 grâce à son mariage avec Grety. Le couple vit une relation difficile entre 40 et 42 à Cassis et tente d’émigrer aux États-Unis avec l’aide de Varian Fry et Kay Boyle, à qui ils envoient une centaine d’aquarelles, mises en vente à New York. En 42, quand l’Allemagne envahit la zone non occupée, ils se réfugient dans la Drôme, et Wols rencontre Henri-Pierre Roché, qui deviendra l’un des premiers à collectionner ses aquarelles. Il commence également la peinture à l’huile et reprend la photographie.

Après-guerre en 45, son activité de peintre se développe, et il est exposé (contre sa volonté) dans la galerie René Drouin, puis à nouveau en 47 pour une exposition de 40 huiles sur toile. L’exposition marque le public parisien. Il participe ensuite au salon des réalités nouvelles. C’est durant cette période que se développe son œuvre graphique.

En mauvaise santé depuis plusieurs années, il décède en 1951 suite à une intoxication alimentaire.

Un artiste prisé encore aujourd’hui

Très marqué par le surréalisme, l’œuvre de Wols est difficilement classable stylistiquement parlant : tantôt paisible et tantôt torturé, en photo comme en peinture, il n’est constant que dans son originalité brute.

Artiste très coté, Wols connaît d’importants écarts de prix. Ainsi, si certains de ses dessins se vendent aujourd’hui 8000 €, deux de ses toiles se sont vendues en 2011 pour les sommes de 2,7 millions et 1,3 million d’euros.

Reconnaître la signature de Wols 

Wols fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Wols

Si vous possédez une œuvre de Wols ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.