BONHEUR

Peintre animalière et sculptrice française, 1822-1899

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Rosa Bonheur et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Rosa Bonheur

Prix d’une peinture signée Rosa Bonheur en vente aux enchères : 300 – 430 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 40 – 1 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 80 – 30 000 €

Cote de l’artiste pour une sculpture :  100 – 8 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Rosa Bonheur, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Rosa Bonheur

Rosa Bonheur est née en 1822 à Bordeaux. Elle commence un apprentissage en tant que couturière, mais son père, lui-même peintre, la prend sous son aile dans son atelier. En 1839, elle commence alors à étudier les animaux, ce qui deviendra son sujet de prédilection. Deux ans plus tard, en 1841, elle expose pour la première fois au Salon de Paris. En 1845, elle obtient sa première médaille en bronze et en 1848, une médaille d’or. 

En 1853, elle voit sa notoriété se développer grâce à l’œuvre « Le Marché aux chevaux ». Celle-ci va être achetée par le célèbre marchand d’art Ernest Gambart, qui emmènera Bonheur à l’étranger afin de développer une reconnaissance internationale. Cette œuvre sera finalement acquise par le Met à New York. En 1867, elle présentera 10 toiles à l’exposition universelle de Paris. 

Une postérité en montagne russe

À sa mort en 1899, elle lègue tout à Anna Klumpke, peintre elle aussi. Elle vendra toutes les œuvres de Bonheur à la galerie Georges Petit à Paris et rendra justice à sa mémoire en rédigeant sa biographie et en créant le prix Rosa-Bonheur à la Société des Artistes Français. 

En 1865, elle est la première artiste et la neuvième femme à recevoir la Légion d’honneur. Elle sera promue officière en 1894. Elle est oubliée à sa mort, mais sera redécouverte et mise en avant par Danielle Digne en 1980, ce qui se voit largement sur le marché de l’art. 

Rosa Bonheur, une entrepreneuse avant l’heure ?

Son père reste sa première influence : il lui enseigne que les animaux ont une âme et lui apprend à les peindre avec grands détails. Au fur et à mesure de sa carrière dans la peinture animalière, on retrouve les influences des grands animaliers de l’époque comme Delacroix et Géricault, notamment grâce à une personnification des animaux. 

À l’époque, elle n’est liée à aucun courant qui domine la sphère artistique — ni le romantisme, ni le réalisme et ni l’impressionnisme. Elle est principalement associée au courant du conservatisme bourgeois, notamment grâce à des scènes de genre ou encore une mise en avant de la nature. Elle plaît ainsi aux exigences esthétiques de l’époque. Cela lui permet d’avoir une clientèle fortunée été d’assurer son indépendance financière, une première pour une femme à l’époque. De plus, elle crée un mythe autour d’elle en utilisant une stratégie commerciale précise, ce qui lui vaudra d’être la première artiste qui voit ses œuvres entrer dans une bulle spéculative de son vivant. 

Une artiste polyvalente

De manière générale, le prix de chaque œuvre sur le marché de l’art dépend du médium. De fait, les sculptures sont rares sur le marché de l’art et sont estimées entre 2 000 € et 5 000 €. La maison ArtCurial a adjugé en avril 2016 l’œuvre « Taureau marchant » pour 2 275 €. 

Les dessins, sont estimés entre 2 000 € et 10 000 € en moyenne et son plus présent que les sculptures sur le marché. La maison Christie’s a adjugé en janvier 2019 l’œuvre « A Cowherd driving cattle » pour 5 280 €. 

Enfin, les portraits d’animaux sont les œuvres avec la cote la plus haute. En moyenne, elles sont estimées entre 5 000 € et 50 000 € en fonction de l’animal représenté. Ainsi, Sotheby’s a adjugé en novembre 2017 un œuvre représentant un lion pour 44 625 €. Par ailleurs, certaines ventes aux enchères peuvent réserver des surprises. C’est le cas de la maison Christie’s pour l’œuvre « Le roi de la forêt » adjugée en mai 2017 pour 540 675 €.

Reconnaître la signature de Rosa Bonheur

Rosa Bonheur fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature rosa bonheur

Expertiser et vendre une œuvre de Rosa Bonheur

Si vous possédez une œuvre de Rosa Bonheur ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.