Samuel Palmer

peintre anglais du XIXème siècle, 1805-1881

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Samuel Palmer

Peinture : 1.220-23.000 €

Dessin : 380-1.600.000 €

Estampe : 120-10.210

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Samuel Palmer, nos experts s’en chargent.

Les débuts de Samuel Palmer

Samuel Palmer est une figure importante de la peinture romantique anglaise. Il nait à Newington le 27 janvier 1805 et meurt à Redhill le 24 mai 1881.

Fils d’un libraire, on lui connaît peu d’études artistiques et scolaires. Cela ne l’empêche pas de peindre ses premiers paysages à l’âge de 12 ans et de tenir une exposition à l’Académie Royale de Londres alors qu’il n’a que 14 ans. Celle-ci s’inspire très fortement de l’œuvre de Turner.

Les paysages mystiques de Samuel Palmer

Par l’intermédiaire du paysagiste et graveur anglais John Linnel, Samuel Palmer fait la connaissance du peintre poète William Blake en 1824. L’influence de ce dernier est très perceptible dans l’œuvre de Palmer des dix années suivantes qui est d’ailleurs connue pour être la plus belle de sa carrière.

Le peintre représente les environs de Shoream, un village dans l’est du Kent où il établit sa résidence entre 1826 et 1835. Il peint des paysages semi-paradisiaques, mystérieux et visionnaires dans des tonalités souvent sépia sous la lumière de la lune et des étoiles.

C’est à cette époque qu’il s’associe aux « Ancients », un groupe d’artistes peintres fortement influencés par William Blake.

Lorsqu’il retourne à Londres en 1835, il est marié avec la fille de Linnel et s’achète une maison à Marylebone. Ses toiles abandonnent peu à peu leur caractère mystique pour devenir plus conventionnelles. Il expliquera ce changement par le fait qu’il a besoin d’argent et qu’il doit donc vendre ses peintures. En effet, sa vision paisible de l’Angleterre rurale a été fortement bouleversée par le violent mécontentement rural du début des années 1830, et son héritage s’amenuisant, il décide de produire un travail plus conforme au goût du public.

Samuel Palmer, un artiste méconnu puis réhabilité

Samuel Palmer se tourne vers l’aquarelle, médium qui gagne en popularité en Angleterre. Poussés par le désir d’embrasser une grande carrière, les époux partent pendant deux ans en Italie. Là-bas, la palette du peintre se fait plus brillante, presque criarde. Lorsqu’il rentre à Londres, il recherche des clients, mais rencontre un succès limité. Il est alors obligé de donner des cours privés de dessin pendant les vingt années qui suivent.

À compter de 1862, il quitte Londres pour s’installer dans différents cottages d’Angleterre. Les dernières années du peintre sont assombries par la mort de son fils ainé à l’âge de 19 ans.

Après sa mort, Samuel Palmer tombe dans l’oubli. En 1909, une grande partie de ses toiles représentant les environs de Shoream sont brûlées par son fils cadet qui déclare agir ainsi pour éviter une plus grande humiliation à son père dont l’œuvre n’a jamais été appréciée.

Ce n’est que dans les années 1950 que sa réputation est tout à fait rétablie. Celle-ci est surtout basée sur ses peintures de Shoream qui ont d’ailleurs une grande influence sur les jeunes artistes anglais.

En 2005, le British Museum collabore avec le Metropolitan Museum of Art de New York et organise une grande rétrospective de son œuvre.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.