Vassili Verechtchaguine

peintre russe du XIX-XXème siècle, 1842-1909

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, estimation et prix de l’artiste Vassili Verechtchaguine

Peinture : 1.500-440.000 €

Dessin : 1.500-5.300 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Vassili Verechtchaguine, nos experts s’en chargent.

La passion du réalisme.

Vassili Verechtchaguine est un peintre russe né le 26 octobre 1842 à Tcherepovets et mort le 13 avril 1909 près de Port-Arthur en Chine. Il est célèbre pour ses peintures de batailles. En son honneur, dans le kraï de Perm, la ville de Verechtchaguino a été nommée ainsi pour lui rendre hommage.

Fils de nobles, Vassili Verechtchaguine fait ses études dans un collège naval et s’engage dans le corps des cadets de la marine à Saint-Pétersbourg et fait son premier voyage en 1858. Il sert sur la frégate Kamchatka qui navigue au Danemark, en France et en Égypte. Il se tourne alors vers la peinture qu’il étudie à Saint-Pétersbourg. Il gagne une médaille de l’Académie de Saint-Pétersbourg pour son film Ulysse Slaying the Suitors en 1863. Il termine son apprentissage à Paris où il étudie avec le peintre français Jean-Léon Gérôme à partir de 1864. Vassili Verechtchaguine voyage beaucoup, notamment en Europe, mais aussi en Palestine, en Syrie, en Inde (1874), aux États-Unis (1902) et au Japon. En tant que peintre officiel de l’armée il accompagne les troupes russes dans ses campagnes en Asie centrale (1867-1869) puis dans les Balkans (1877-1878). C’est d’ailleurs lors du naufrage du cuirassé Petropavlovsk pendant la guerre contre le Japon qu’il perd la vie. On a retrouvé sa dernière œuvre presque intacte représentant un conseil de guerre présidé par l’amiral Makarov, qui avait invité le peintre à le rejoindre sur le bateau. Vassili Verechtchaguine peint de nombreuses œuvres sur le thème de la guerre, mais plus dans un but de dénoncer cette « grande injustice » et non l’encourager ou la glorifier.

Colère et censure.

La plupart de ses œuvres ne sont pas exposées ni imprimées, étant trop graphiques et réalistes. Le général Moltke interdit d’ailleurs aux soldats allemands de se rendre à ses expositions et le ministre autrichien de la guerre fait de même. Son œuvre la plus célèbre, l’Apothéose de la guerre, représente des crânes survolés par des corbeaux dans un paysage désertique. Il peint également des paysages et des monuments vus lors de ses voyages, ainsi il contribue à la vision d’une Asie centrale coloniale attractive. Il peint aussi une Série du Turkestan comprenant environ 250 dessins et tableaux des paysages Turkestan russes. La région fait alors son entrée dans le monde de l’art russe en 1874 à Saint-Pétersbourg et à Moscou. Vassili Verechtchaguine n’hésite pas à dénoncer la guerre et ses conséquences et produit des œuvres qui déplaisent à l’État-Major russe. Une de ses toiles, disparue, s’intitulant L’oublié, représente le cadavre d’un soldat russe abandonné dans le désert. Les généraux sont furieux et l’accusent d’entacher l’honneur de l’armée. Fou de rage, Vassili Verechtchaguine décroche la toile et la brûle. Le musicien Modeste Moussirgski compose une mélodie pour tenter de recréer le tableau, mais avec des sons, qui sera interdite par la censure. Ses représentations de l’Orient sont réalistes et dans l’esprit critique du mouvement artistique des Ambulants. Ses œuvres sont d’ailleurs utilisées pour illustrer les régions orientales de l’Empire russe.

Principales œuvres :

After good luck (1868)

Blessé mortellement (1873)

In a boat (1904)

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.