Vera Rockline

peintre russe du XXème siècle , 1896-1934

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de Vera Rockline 

Peinture : 2.000-113.800 €

Dessin : 600-4.500 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Vera Rockline, nos experts s’en chargent.

Le parcours de Vera Rockline 

Vera Rockline est une artiste peintre russe née en 1896 à Moscou, d’une mère française et d’un père russe. Elle étudie à Moscou au sein de l’atelier du peintre Ilia Machkov et étudie plus tard sous la houlette d’Alexandre Exter une Ukraine. Après la révolution d’Octobre, elle continue malgré tout à peindre, construisant des toiles et fabriquant de la peinture avec très peu de moyens ; consciente que les tableaux auront beaucoup de mal à se vendre. Elle réalise en parallèle, afin de pouvoir subsister, des peintures destinées à la propagande.

Premières expositions et arrivée en France

Elle expose à l’Union des Peintres russes en 1918-1919 sous son propre nom, Schlezinger ; ainsi que pour la 5exposition nationale de peinture « De l’impressionnisme à l’Abstraction ». La peintre est obligée de fuir son pays aux côtés de son mari en 1919 pendant deux mois. Ce périple s’effectue dans des conditions difficiles, puisqu’ils se cachent dans la cale d’un bateau avec soixante personnes pendant trois jours, afin de traverser la mer Noire. Elle finit par arriver en Georgie, dans la ville de Tiflis, toujours accompagnée de son mari, qu’elle quitte finalement en 1921 quand elle retourne en France. Elle s’installe dans un premier temps dans sa maison familiale en Bourgogne, région originaire de sa mère et déménage ensuite à Paris pour s’installer dans le quartier de Montparnasse. En 1922, elle rencontre le succès grâce à son travail qu’elle expose, entre autres, aux prestigieux salons d’Automne, des Tuileries et des indépendants. Le célèbre couturier Paul Poiret lui achète par la même occasion quatre de ses toiles. Par ailleurs, elle se lie d’amitié avec la peintre russe Zinaida Serebrakova.

Un succès retentissant en dépit d’une fin tragique

En plus de la scène artistique, elle conquiert également la sphère intellectuelle de son époque, exposant dans la galerie au 11 rue de Seine du poète libertaire français Charles Vildrac, tandis que Paul Poiret écrit pour l’occasion la préface de son catalogue d’exposition. Le prestigieux musée du Luxembourg lui achète son tableau Victuailles en 1925. Paul Poiret, qui apprécie véritablement l’œuvre de Rockline présente son travail aux côtés de celui de Picasso, Modigliani ou encore Kees van Dogen, tous pionniers de l’art du XXe siècle, tandis que la critique artistique n’a de cesse d’acclamer son travail. Cependant, à seulement 38 ans, Vera Rockline décide de mettre fin à ses jours. L’exposition « Elles de Montparnasse » intègre définitivement, et bien que tardivement, son œuvre dans l’histoire de l’art français.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.