Adam STYKA

Peintre franco-polonais, 1890-1959

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Adam STYKA et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Adam STYKA

Prix d’une peinture signée Adam STYKA en vente aux enchères : 300– 63 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 300 – 1 800 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Adam STYKA, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un peintre grand voyageur

Le peintre polonais Adam Styka est né à Kielce en 1890 dans une famille d’artistes. Son père, Jan Styka, lui enseigne à lui et son frère, Tadé Styka, les bases de la peinture et du dessin dès leur jeunesse. 

Il étudie successivement au collège jésuite de Chyrow, en Pologne, avant de rejoindre l’École des Beaux-Arts de Paris entre 1908 et 1912. Parallèlement à ses études artistiques, le jeune peintre suit une formation militaire à Fontainebleau. 

C’est ainsi qu’il s’engage dans la Légion étrangère française lorsque la Première Guerre mondiale éclate. Il obtient par la suite la nationalité française en récompense des services rendus en tant que soldat. À la sortie de la Première Guerre mondiale, il profite de la période de paix afin de voyager en Afrique du Nord. Son voyage le plus emblématique reste le Maroc, aventure qu’il décrit comme expérience charnière dans sa vie personnelle et artistique. 

Après des séjours au Maroc, en Tunisie et en Égypte, il décide de s’installer aux États-Unis dans les années 1950. Établi en Pennsylvanie, il y reste jusqu’à la fin de ses jours, continuant à peindre et gagne peu à peu une renommée dépassant l’Europe. 

Le « peintre du Soleil »

Adam Styka a un style propre à lui et se différencie grandement de son père et son frère, portraitiste de renom, du fait de ses sujets, mais aussi du fait de son style. 

Les voyages au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ont grandement inspiré le peintre, développant une véritable passion pour les paysages (Le Nil) et les personnes croisant sa route (Enfants à dos d’âne sur les bords du Nil). Il y absorbe des images qu’il utilisera pour ses toiles tout au long de sa vie. Ainsi, il est souvent associé à l’orientalisme du fait du choix du sujet de ses toiles. Cet attrait pour l’Orient n’est cependant pas nouveau. En effet, en 1914, il expose déjà seize de ses toiles au Salon des Orientalistes alors qu’il n’a effectué que très peu de voyages. 

À la fin de sa vie, il se consacre cependant plus à des thèmes religieux (Crown of Thorns) ou des représentations de la vie américaine. 

Le travail du peintre est reconnaissable pour sa grande maîtrise de la lumière. Celle-ci impressionne ses contemporains qui le surnomment alors le « peintre du Soleil » ou le « Maître des Lumières ». 

La palette de l’artiste est colorée, mais contrôlée. Il joue avec les contrastes donnant ainsi des œuvres édifiantes (Sous le soleil africain). Grâce à la technique de la peinture à l’huile, Adam Styka réussit à donner une texture aux formes structurées par la lumière et apaise les contrastes avec des tons sobres. 

Des œuvres lumineuses et humaines

Exposé au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts dès 1911 et à la galerie Georges Petit à Paris en 1906, le succès d’Adam Styka est évident et d’autant plus retentissant qu’il traverse l’Atlantique jusqu’aux États-Unis.

Si ses toiles orientalistes sont les plus connues (La chamelière nubienne ou encore Souks à Biskra) le peintre a participé à plusieurs projets et notamment à l’illustration d’œuvres littéraires comme Les perles éparpillées, Contes et Légendes arabes de Wacyf Boutros Ghali, publié à Paris en 1923. 

De plus, il reste principalement connu aux États-Unis pour ses toiles religieuses présentes aujourd’hui dans de nombreux bâtiments religieux d’Amérique du Nord. 

La cote de l’artiste reste aujourd’hui élevée comme le démontrent les différentes ventes aux enchères depuis les années 1950. Aujourd’hui, les tableaux d’Adam Styka sont estimés à partir de 8 700 euros montant jusqu’à 30 000 euros. Les peintures de couples, sujet récurrent chez l’artiste (Le couple ; La favorite ; Les amoureux), sont particulièrement appréciées et se vendent jusqu’à 62 000 euros. 

Reconnaître la signature de Adam STYKA

Adam STYKA fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Adam STYKA

Si vous possédez une œuvre de Adam STYKA ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.