Alexandre ROUBTZOFF

Peintre russe, 1884-1949

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Alexandre ROUBTZOFF et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Alexandre ROUBTZOFF

Prix d’une peinture signée Alexandre ROUBTZOFF en vente aux enchères : 200 – 150 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 150– 8000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Alexandre ROUBTZOFF, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un peintre russe à Tunis

Alexandre Roubtzoff est un peintre russe né en 1884 à Saint-Pétersbourg ayant acquis une renommée en Russie, mais aussi en Europe et en Tunisie. 

Dès son plus jeune âge, le peintre est lauréat de six grands prix à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg où il est l’élève de célèbres peintres académiques tels que Ian Tsionglinski ou encore Dimitri Kardovski. 

Il se fait très vite remarquer par son talent et grâce à une de ses œuvres (Intérieur de style empire, 1884), il obtient le Grand Prix de l’Académie de Saint- Pétersbourg. C’est par ce biais qu’il devient boursier de l’École Nationale des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg. Ainsi il part en Orient en 1913, traversant l’Andalousie et Tanger avant de se rendre à Tunis en 1914. Tombé amoureux de la ville et du pays, il ne retourne pas en Russie et obtient la naturalisation française en 1924. 

La Tunisie représente un ailleurs prometteur pour le peintre qui affirme y avoir trouvé sa seconde patrie. 

Chef de file de l’orientalisme « ethnographique »

Déjà inspiré par ses voyages en Orient, Alexandre Roubtzoff peint la vie quotidienne en Tunisie, mais aussi des portraits mondains lui permettant ainsi de se faire une place dans la haute société coloniale. 

Influencé par son ami le baron d’Erlanger, le peintre représente des paysages postimpressionnistes avant de s’intéresser plus aux locaux dont il n’hésite pas à faire le portrait (Alia, 1937). 

L’artiste s’inscrit dans le courant de l’orientalisme du fait de ses choix de sujets et sa passion pour l’Orient. Fin connaisseur de la Tunisie, il l’arpente de long en large et travers afin de capturer les plus beaux paysages et de rencontrer les habitants. 

Il se réclame d’un orientalisme « ethnographique ». Effectivement, il s’oppose à représenter un Orient idéalisé comme certains de ses contemporains. Pour lui, seule la réalité compte qu’il essaie de dépeindre de la manière la plus pure et simple possible (Préparation du Couscous, 1915). La représentation des traditions de l’Orient est le fil conducteur dans les œuvres du peintre. 

Les œuvres du peintre sont lumineuses et un réel travail sur les ombres et lumières y est réalisé, si bien qu’en 1920 il est surnommé le « peintre de la lumière » par Alexandre Fichet au Salon Tunisien. 

Un intérêt marqué pour la Tunisie

L’artiste jouit d’une renommée importante lors de son vivant. L’État lui commande régulièrement des œuvres et il prend part à de multiples expositions à Tunis et en agglomération. 

Dans un premier temps, les premières toiles du peintre étaient largement influencées par ses contemporains avec une place prépondérante pour les bijoux et les accessoires (Ouled-Naïl de Biskra, 1916) ainsi qu’au décor (Bournia 1917). 

Cependant, dès les années vingt, le peintre accorde plus d’importance aux expressions et sentiments de ses sujets, délaissant alors le superflu. Il privilégie aussi des sujets issus de la vie quotidienne, n’hésitant ainsi pas à représenter la vie rythmée de tâches physiques et éreintantes (Alia filant la laine, 1925). Il développe dès lors un intérêt croissant pour la physionomie et les expressions faciales (Babiza, 1944).

Aujourd’hui, l’influence des travaux d’Alexandre Roubtzoff est indéniable. Déjà de son vivant il s’imposait sur la scène artistique tout comme aujourd’hui, faisant de lui un peintre coté sur le marché artistique. Si les paysages du peintre ne sont estimés qu’entre 4 000 et 6 000 euros, les portraits, eux, sont particulièrement prisés et se vendent à partir de 48 750 euros tandis que les scènes de vie sont estimées jusqu’à 90 000 euros.

Reconnaître la signature de Alexandre ROUBTZOFF

Alexandre ROUBTZOFF fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Alexandre ROUBTZOFF

Si vous possédez une œuvre de Alexandre ROUBTZOFF ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.