Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Les meilleurs sites pour trouver les résultats des ventes aux enchères passées

Il existe de nombreux sites internet qui permettent de connaître les résultats des ventes aux enchères et d’avoir plus d’informations sur la cote d’un artiste. Si vous souhaitez percer les secrets des enchères publiques et que vous ne savez pas comment vous y prendre, cet article est fait pour vous. En effet, il vous aidera à comprendre les avantages et les inconvénients de chaque site de résultats des ventes aux enchères publiques.

Artmarket, l’ancien Artprice

Artmarket ou Artprice est la base d’informations la plus réputée avec 30 millions de cotes de plus de 700 000 artistes, partout dans le monde. Le prix d’un abonnement varie : l’abonnement basique coûte 196 euros par an, l’abonnement avancé est au prix de 295,20 euros par an et le prix de l’abonnement professionnel s’élève 407,20 euros par an.

fiche artprice

Les atouts de Artmarket :

  • Base de données conséquente par rapport à ses concurrents, ce qui pallie la relation asymétrique entre le vendeur et l’acheteur.
  • Système d’alerte email quotidien pour surveiller 500 artistes gratuitement et qui permet d’être à l’affût de n’importe quelle vente
  • Forte renommée sur le marché depuis une vingtaine d’années d’après l’étude de Trading and Ipo du 20 août 2014 
  • Etudes de marché qui aident à avoir une vue d’ensemble du marché de l’art pour amateur ou professionnel
  • Service client de qualité avec recommandations sur l’utilisation de la plateforme selon la méthode de ventes répétées via l’indice d’une oeuvre
  • A pour clients des banques qui lui font confiance
  • Services hybrides freemium et payant

Les inconvénients de Artmarket :

  • L’historique des ventes d’oeuvres d’art exclut les ventes privées soit la moitié des cessions d’oeuvres.

ArtValue, les collectionneurs associés : le guide des collectionneurs

ArtValue est une base de donnée qui permet d’échanger des informations sur les œuvres d’art d’une soixantaine d’artistes afin d’aider la communauté des collectionneurs. Cette plateforme fournit alors les bonnes adresses d’organisations qui proposent plusieurs services (transport, restauration, revues…) ainsi que des outils de gestion des collections, à l’image des consoles spécialisées de recherche Google. Enfin, le site internet donne des conseils d’experts en arts visuels.

fiche ArtValue

Les atouts de ArtValue, les collectionneurs associés :

  • Multitude de services proposés aux collectionneurs (bonnes adresses, outils, recommandations)
  • Console de recherche Google très efficace
  • Service d’alerte pour les oeuvres mises à l’encan
  • Accès libre et gratuit

Les inconvénients de ArtValue, les collectionneurs associés :

  • Spécialisation sur le marché de l’art canadien et parisien

Artvalue, la version en ligne du Guide Mayer

Il s’agit d’une Société Anonyme qui a modernisé la version papier du Guide Mayer afin de communiquer les résultats de ventes aux enchères internationales et ce, depuis le siècle dernier, pour toutes les catégories d’oeuvres d’art.

fiche Artvalue

Les atouts de Artvalue :

  • Multitude de résultats des ventes aux enchères depuis 1987 grâce au rachat du Guide Mayer
  • Illustration des résultats de ventes avec des images
  • Abonnement gratuit

Invaluable, le meneur

Invaluable est la marketplace leader aux Etats-Unis, spécialisée dans les arts décoratifs et les oeuvres antiques entre autres. Elle bénéficie d’une forte renommée à l’international grâce à plus de 1 000 salles des ventes dans plus de 52 pays.

Fiche Invaluable

Les atouts d’Invaluable :

  • Trois manières de rechercher un artiste
  • Application mobile
  • Base de données avec 58 000 000 de résultats de ventes dépassant au total la valeur de 204 000 000 000 de dollars ainsi que 500 000 artistes.
  • Entité à Boston et au Royaume-Uni.
  • Mise à jour quotidienne de la base de données
  • Clientèle très satisfaite
  • Croissance la plus rapide d’Amérique du Nord selon Deloitte

Les inconvénients d’Invaluable :

  • Service payant d’un montant assez conséquent : 250 dollars par an pour l’abonnement basique, 500 dollars par an pour le premium et 1 995 dollars par an pour le professionnel.

Arteïa, le catalogue raisonné numérique 

Arteïa est une plateforme qui permet aux utilisateur d’authentifier une oeuvre d’art physique de manière sécurisée à l’aide de la blockchain. Ainsi, la plateforme propose un catalogue raisonné numérique, soit un inventaire des artistes et de leurs œuvres. Il s’agit d’un abonnement de 9,50 euros/mois pour les collectionneurs débutants et de 295 euros/ mois pour un abonnement premium.

Fiche Arteïa

Les atouts d’Arteïa :

  • Méthode avant-gardiste grâce à l’intelligence artificielle et la data science
  • Facilité d’usage
  • Application mobile
  • Plusieurs partenariats (ownart, anticheck…)
  • Renommée croissante
  • Possède un blog

Les inconvénients d’Arteïa :

  • L’outil d’authentification des oeuvres, Arteïa connect, ne concerne qu’une vingtaine d’oeuvre pour l’instant
  • Base de données de taille moyenne (3 000 numéros)

Interpol, la police des oeuvres d’art

Interpol est la base de données officielle des oeuvres d’art volées qui permet de lutter contre le trafic des objets d’art partout dans le monde. En effet, dès que des oeuvres sont volées ou introuvables, le pays concerné communique l’information à Interpol. Cette base de données est ainsi composée de plus de 50 000 objets accompagnées d’une description et de photographies. Vous pouvez alors avoir accès à la base de données si vous le souhaitez, en remplissant un formulaire.

fiche Interpol

Les atouts d’Interpol :

  • Champ de données classique mais aussi logiciel de correspondance d’images
  • Site de renommée mondiale grâce à une coopération internationale
  • Base de données avec plus de 50 000 objets d’art
  • Beaucoup d’enquêtes sont ouvertes et nombreux sont les coupables qui sont arrêtés

Art Loss Register, l’homologue d’Interpol

Art Loss Register est une base de données qui tracent toutes les œuvres d’art volées à l’international comme Interpol mais qui s’occupent notamment de la spoliation d’œuvres d’art durant le Troisième Reich. Vous pouvez dès lors utiliser la base de données pour faire des recherches et voir si l’œuvre que vous comptez acheter n’a pas été volée auparavant. Pour ce faire, vous pouvez joindre une photographie de l’œuvre et il faudra rémunérer les experts pour cette recherche. Aussi, vous pouvez faire appel à cette base de donnée pour retrouver votre objet volé ou prévenir la vente de faux.

fiche Art Loss Register

Les atouts d’Art Loss Register :

  • Base de données avec plus de 700 000 objets d’art
  • Recherches de 5 jours maximum par des experts pour identifier un objet sauf pour les oeuvres d’art antiques ou datant de 1933 à 1945 qui requièrent plus de travail.
  • Le client peut demander une recherche urgente
  • S’appuie sur plusieurs base de données comme celle d’Interpol
  • Il est peu coûteux d’inscrire une oeuvre d’art dans la base de données (15 à 20 dollars HT)
  • Une commission de 20% est prélevée seulement si votre objet a été retrouvé et déduit des frais d’enregistrement.
  • De nombreux objets d’art ont pu être récupérés après un vol.

Les inconvénients d’Art Loss Register :

  • Pas d’application mobile
  • Recherches par les experts à un prix plutôt élevé sachant que l’issue peut-être défavorable pour le client : 70 à 95 dollars HT pour une seule recherches et abonnement de 10 à 50 recherches pour un prix allant de 500 dollars à 1 650 en moyenne

Artnet, la polyvalente

Arnet est une plateforme du marché international de l’art qui vise à informer les utilisateurs sur les tendances du marché à travers les résultats de ventes aux enchères et la cote des artistes.

Fiche Artnet

Les atouts d’Artnet :

  • Catalogues de lots traduits en plusieurs langues
  • Renommée mondiale : des entreprises comme Bloomberg, The Economist ou Axa leur font confiance
  • Base de données via 11 000 000 de résultats de ventes aux enchères de 330 000 artistes dans plus de 1 700 hôtel des ventes
  • Filtre des résultats (date de vente, date de l’oeuvre, prix)
  • Rapport analytique personnalisé
  • Plus de 10 000 000 de pages vues par mois
  • Partenariats avec les foires d’art
  • Sélection de galeries, maisons de ventes et évènements
  • Blog Artnews

Les inconvénients d’Artnet :

  • Abonnement plutôt coûteux : Pour les Beaux-Arts et le Design, le forfait annuel est de 975 euros HT par an pour 450 recherches, avec 2,75 euros par recherche supplémentaire. Concernant les Arts Décoratifs, le forfait annuel est de 265 euros HT par an pour des recherches illimitées.
  • Critère de prix minimum pour inclure les lots d’un artiste
  • Pas d’application mobile
  • Alertes ciblées du marché qui sont payantes (14,50 ou 20, 50 euros HT par mois)

Magnus, le Shazam de l’art

Magnus, appelé le Shazam de l’art, est une application mobile qui permet de fournir les informations les plus pertinentes d’une oeuvre d’art (présentation, prix, dimensions…), rien qu’en prenant une photo.

Fiche Magnus

Les atouts de Magnus :

  • Catégorie d’artistes favoris
  • Données sur les prix dans des galleries et pas seulement sur le marché des ventes aux enchères.
  • Application mobile facile d’usage
  • Service gratuit
  • Renommée croissante

Les inconvénients de Magnus :

  • Nécessité d’une présence face à l’oeuvre d’art physique
  • Fonctionne dans 70% des cas
  • Temps de résultat qui peut parfois se compter en heures

Il existe aussi des regroupement de maisons de ventes tels que Drouot ou Interenchères qui jouent le rôle d’intermédiaire entre les vendeurs et acheteurs en organisant des ventes aux enchères et en communiquant les résultats de ces ventes. Cependant, le service pour visualiser l’historique des ventes est payant.

Partager l'article sur :