Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Quelle est la cote des montres Omega Speedmaster ?

Créée en 1957, la Speedmaster marque rapidement les esprits, en 1969, en habillant le poignet des premiers hommes sur la lune : Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Faisant suite à la trilogie des Professionnelles de chez Omega, elle est d’abord destinée, comme son nom l’indique, à des individus dont la profession exige des chronographes précis et qualitatifs.

Comment reconnaître les montres Omega Speedmaster ?

Les premières Speedmaster sont chères et complexes, comme le modèle 2915. Elles se distinguent par les compteurs, au nombre de deux ou trois en fonction des modèles. Aujourd’hui très rares et recherchées, certains éléments permettent d’en dater certaines à commencer par le « O » allongé de Omega, qui s’arrondira avec le temps.

À partir de 1959, les modèles ressemblent davantage à ceux connus à ce jour avec des aiguilles de plus en plus fines, aux embouts pointus et une lunette en acier sur laquelle est gravé « Base 1000 », puis « Tachymètre 500 ».

Au fil des années, la montre devient plus large, tant par le cadran que par les remontoirs plus épais et le cadran finit par arborer le nom de la montre : Speedmaster Professional.

Cote et prix de vente des modèles Speedmaster

Moonwatch professionnel

Le nom de cette collection fait référence aux astronautes ayant portés la Speedmaster Professionnel lors de leurs excursions sur la lune. Reprise et remodernisée, elle s’équipe aujourd’hui d’un boîtier de 42 mm en acier inoxydable, d’aiguilles dites bombées, d’un cadran à degrés et d’un minuteur.

Quatre montres s’inscrivent dans cette collection de renommée, équipées du calibre 1861. Elles se déclinent en verres hésalites, permettant une meilleure vision du cadran. Ces dernières peuvent être accompagnées d’un bracelet en acier ou satiné et sont vendues neuves entre 5900 et 6900 euros.

Les montres équipées d’un verre saphir, d’une grande qualité et connues pour sa résistance, seront montées sur des bracelets en cuir ou en acier polis ou satinés et sont vendues, neuves elles aussi, entre 6700 et 7000 euros.

Les montres d’occasions seront, quant à elles, vendues entre 3500 et 1 100 000 d’euros pour les plus anciennes.

La collection décline des modèles en or 18K, brillant avec le Sedna, ou blanc avec le Canopus Gold. Ils se vendent 34 300 et 44 700 euros.

Modèle héritage

La collection Héritage se décline en plusieurs modèles : Calibre 321, Série Anniversaire, Speedmaster » 57 et Mark II. Inspirées de la Speedmaster d’origine, elles en reprennent le style et se distinguent par certaines variantes afin d’élargir la clientèle.

Calibre 321

Le mouvement dit 321 est créé en 1941 pour des chronographes professionnels. Elle adopte aujourd’hui un style proche des premières Speedmaster, notamment le modèle CK2915-1, reprenant ainsi l’imposante flèche à l’extrémité de l’aiguille des heures. Elle reprend aussi la fonction chronographe et les trois compteurs du cadran.

Très vintage, elle est ainsi recherchée par les collectionneurs, alliant neuf et ancien. Sa création marque les 65 ans de la collection Speedmaster.

Neuve, elle se vend aujourd’hui entre 13 900 et 80 000 euros pour le modèle en or blanc 18K tandis que sur le marché de l’occasion, elle est estimée entre 17 000 et 21 000 euros.

Série anniversaire

Cette série rend hommage au prix décerné par la NASA en 1970 : le Silver Snoopy Award. La montre affiche la couleur bleue sur certains éléments du cadran, la lunette et le bracelet ainsi que le célèbre personnage Snoopy sur la lune dans l’un des compteurs. Le personnage apparaît également sur le fond du boîtier.

La montre, équipée du calibre Omega 3861 vaut, en moyenne, 30 000 euros sur le marché de l’occasion.

Speedmaster « 57

Toujours très vintage, la Speedmaster » 57 reprend le design du modèle de 1957 et s’habille d’acier, de beige et de noir, la rendant très discrète. Seuls deux compteurs prennent place sur le cadran et la montre s’équipe du calibre Omega 9300 ainsi que d’un verre saphir.

Neuves, elles se vendent 7000 et 32 000 euros pour les modèles en or jaune 18K, tandis que sur le marché de l’occasion, les prix se situent entre 4500 et 36 000 euros.

Mark II

La Speedmaster Mark II s’habille d’un cadran noir mat, des trois compteurs emblématiques de la marque et des fines aiguilles des modèles plus modernes.

À la différence des autres, l’échelle tachymétrique fait partie du cadran en verre saphir et elle s’équipe d’un calibre Co-Axial 3330.

Neuve, elle se vend 5500 euros, mais son prix sur le marché de l’occasion est plus varié. Il est en effet possible de la trouver entre 1600 et 11 060 euros, des modèles les plus anciens aux plus récents.

Dark side of the moon

Apollo 8

La Speedmaster Dark side of the moon Apollo 8 rend hommage à l’expédition des premières montres sur la lune au poignet des célèbres astronautes. Son cadran reprend ainsi les cratères du satellite et la montre s’habille entièrement de noir, comme son bracelet en cuir, et de jaunes pour les aiguilles des secondes et de deux des compteurs. Enfin, elle s’équipe du calibre 1861 Omega.

Sur le marché de l’occasion, cette montre se trouve entre 8100 et 10 880 euros.

Grey side of the moon

Cette édition reprend le style de l’Apollo 8, à la différence qu’elle s’habille de gris et de seulement deux compteurs, la date étant affichée en bas du cadran. Omega dit s’inspirer de la « poussière lunaire » pour cette montre très sobre et élégante, et équipe le bijou d’un cadran en platine 950 sablé.

Les indications de la lunette tachymétrique sont incrustées de Super-LumiNova, donnant un certain degré de fluorescence à basse luminosité.

La montre, équipée d’un calibre Omega 9300, se décline en un autre modèle dont le cadran, plus travaillé et détaillé, est accompagné de détails en or rose. Ces modèles se vendent, neufs, entre 11 000 et 14 600 euros tandis que le marché de l’occasion les propose entre 7600 et 14 000 euros.

White side of the moon

Comme son nom l’indique, ce modèle de Speedmaster est entièrement blanc, du cadran au bracelet en cuir, à l’image du scintillement de la lune.

Elle se compose d’or blanc 18K, d’un cadran en céramique extrait d’oxyde de zirconium et d’une discrète touche de rouge sur l’extrémité de la trotteuse, assortie à l’inscription « Speedmaster ».

La White side of the moon se décline en un modèle serti de diamant, vendu 22 900 euros, contre 11 500 euros pour le premier. Sur le marché de l’occasion, ces deux montres sont vendues entre 8500 et 17 720 euros.

Alinghi

Le modèle Alinghi est un hommage aux bateaux de la marque éponyme et se dote ainsi d’un style plus sportif.

Omega rappelle l’inspiration que sont les voiliers et les catamarans pour cette montre, notamment à travers le calibre 1865 et les finitions du cadran noir. La trotteuse rouge s’accorde parfaitement avec certains détails du cadran et des trois compteurs, très discrets, ainsi qu’avec l’un des boutons-poussoirs.

Neuf, ce modèle est vendu 10 700 euros tandis que sur le marché de l’occasion, elle se vend entre 7800 et 10 000 euros.

Speedmaster 38 mm

Collection principale

La collection principale de la Speedmaster 38 mm propose des modèles plus féminins, que ce soit par le cadran plus petit ou l’or rose serti de diamant. Pour cette montre, Omega utilise de l’acier inoxydable et de l’or Sedna 18 K. Le bijou s’habille de trois compteurs, à l’image de la célèbre Speedmaster, ainsi que d’un bracelet en cuir taupe.

Équipée du calibre Omega 3330, elle se décline en d’autres modèles plus sobres et mixtes, avec des bracelets en acier, en cuir marron, des cadrans gris, noir ou bleus, associant aussi l’or jaune et le cuir vert.

Ces modèles sont vendus entre 4700 et 19 500 euros. Sur le marché de l’occasion, elle est vendue entre 3000 et 10 000 euros.

Orbis

Le modèle Orbis rend hommage à l’Orbis International, spécialisé dans l’ophtalmologie. Le cadran, les trois compteurs, la trotteuse ainsi que la lunette tachymétrique s’habillent de nuances raffinées de bleu, apposées sur un bracelet en acier inoxydable.

La montre, équipée d’un calibre Omega Co-Axial 3330, est vendue, neuve, 5000 euros. Sur le marché de l’occasion, elle est vendue entre 3500 et 4400 euros.

Deux compteurs

Chronoscope

Les montres deux compteurs se déclinent en plusieurs modèles, à commencer par le Chronoscope.

Ce cadran 43 mm rend hommage aux montres de 1940 en équipant le bijou d’aiguilles feuille et de trois échelles. Déclinée en bleu, or et blanc, la montre s’équipe d’un calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 9908.

Neuve, la montre se vend entre 8200 et 13 900 euros tandis que sur le marché de l’occasion, elle se vend entre 6500 et 8600 euros.

Racing

Équipée d’un bracelet et d’un cadran, elle s’habille de détails orange, lui donnant un style assez sportif. Rendant hommage aux Speedmaster de 1968, elle se compose de deux compteurs et se modernise par la technique de la Super-LumiNova pour ses index et ses aiguilles.

Elle se décline en or Sedna 18K, plus élégante, mais aussi dans des tonalités plus sobres comme le gris ainsi qu’avec des bracelets en cuir marron ou en acier inoxydable.

Ces montres, équipées d’un calibre 9900 et 9901, sont vendues neuves entre 8300 et 26 000 euros. D’occasion, elles se vendent entre 2000 et 23 000 euros.

Moonphase

La montre Moonphase est travaillée en acier inoxydable, agrémenté d’un cadran et d’une lunette tachymétrique bleus ou noirs. Le modèle se décline en or blanc, jaune ou Sedna, tous en 18K, ou encore en platine avec des bracelets en acier ou en cuir.

Elle s’équipe de deux compteurs et détient une particularité : elle compte en jours lunaires et demande donc à être réglée tous les dix ans. Cette montre fait donc partie des plus précises des Speedmaster et met la lune à l’honneur à travers un demi-arc de cercle sur la partie basse du cadran.

La montre est aussi disponible en édition limitée, habillée d’une lunette et d’un bracelet rouges, ainsi qu’en version Blue side of the moon, entièrement bleue et or Sedna.

Équipée des mouvements 9904 et 9905, elle se vend entre 10 000 et 60 000 euros pour la version verte. Le marché de l’occasion est un peu plus accessible, proposant des montres en 2800 et 54 400 euros.

Instruments

Skywalker x-33

La sous-collection Instruments se décline en plusieurs modèles, à commencer par le Skywalker x-33.

Cette montre aux allures futuristes propose un affichage digitalisé sur un cadran de montre mécanique, entourée de la lunette tachymétrique restylée. Inspirée du modèle Professional x-33, elle s’adresse en partie aux astronautes.

Elle s’équipe donc d’un écran numérique, référence trois fuseaux horaires et trois alarmes ainsi que les fonctions chronographes classiques de la Speedmaster.

Comme certains modèles avant elle, elle propose le revêtement Super-LumiNova et fonctionne avec un calibre Omega 5619.

Vendue neuve au prix de 5200 euros, elle est aujourd’hui présente sur le marché de l’occasion entre 3000 et 5000 euros.

x—33 Regatta

L’édition limitée x-33 Regatta est un hommage à l’équipage Emirates Team Zealand. Destinée aux professionnels, elle est résistante, équipée d’un boîtier en titane, et propose de nombreuses options d’alarme et de chronomètres pour performer durant les courses.

Son look noir et son bracelet en nylon font d’elle une sportive d’une grande qualité, à la pointe de la technologie.

En rupture aujourd’hui, comme c’est le cas de nombreuses autres Speedmaster, elle se vend 5200 euros tandis qu’elle se situe entre 3600 et 5000 euros sur le marché de l’occasion.

Spacemaster z-33

La Spacemaster z-33 est la plus futuriste de la collection, tant par son large boîtier en titane que par son affichage analogique. Elle s’équipe d’un calendrier, de deux fuseaux horaires ainsi que de l’UTC et s’adresse à des utilisateurs astronautes par son option « pilote » permettant de consigner jusqu’à 10 vols ainsi qu’un journal de bord.

Équipée d’un calibre Omega 5666, elle se vend aujourd’hui 5200 euros et entre 3000 et 5000 euros sur le marché de l’occasion.  

Estimer une montre Omega

De manière générale, les montres Omega sont prisées des collectionneurs et les prix de vente peuvent être très élevés. Il existe plusieurs solutions pour estimer une montre que ce soit auprès d’un horloger, d’un commissaire-priseur ou d’un expert indépendant. Quelques sites internet (dont Mr Expert) vous offrent la possibilité d’obtenir un premier avis gratuit à travers l’envoi de photographies. Une estimation sur photo n’est pas toujours suffisante, mais vous permettra d’obtenir un premier prix estimatif de la valeur de votre montre.