Charles Atamian

peintre français du XXème siècle , 1872-1947

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Charles Atamian 

Peinture : 1.000-32.000€

Dessin : 150-900€

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Albert André, nos experts s’en chargent.

Un début de carrière dans la porcelaine

Garabed Charles Atamian est né dans la riche famille de Mgrdich Atamian, orfèvre et musicien, et Mary Afker (Constantinople, Empire ottoman). Il est le deuxième de cinq enfants et termine ses études primaires à l’école arménienne Mkhitaryan à Pera, Istanbul. Garabed fréquente ensuite l’école française du Lycée de Saint-Benoit. Il a poursuivi ses études au Murad Rafaelian Armenian College de Venise, où étudie avec Edgar Chahine. De retour à Istanbul, il inaugure sa première exposition qui connaît un grand succès, et est invité à travailler à la Manufacture de Porcelaine Yildiz de la Cour Ottomane (de 1894 à 1896), nouvellement ouverte. Il est par la suite nommé chef concepteur de l’usine. Un certain nombre d’assiettes en porcelaine d’Atamian portant sa signature « Atam » sont maintenant exposées au Palais Topkapi (le palais principal de l’Empire ottoman). Parmi les plaques qu’il a créées figurent des portraits des sultans Mahmoud II, Selim et Abdul Mejid.

Consécration dans la peinture en arrivant à Paris

Il se réfugie à Paris en 1897 et y travaille et expose principalement. A Paris, son nom Garabed s’est transformé en Charles. Il expose à La Nationale de 1913 à 1942, à la Galerie indépendante de 1938 à 1945, et il devient associé de La Nationale en 1927. A Paris, il a également illustré près de 150 livres, dont des romans d’écrivains célèbres comme Anatole France, Guy de Maupassant, Henri Bordeaux, René Bazin et créé des illustrations en couleurs pour la traduction française de « The Last Days of Pompeii » de B. Litton. Il a également créé des œuvres d’art pour des productions théâtrales. La première peinture à l’huile de Charles Atamian est exposée au Salon d’Automne en 1903. A partir de cette année-là, il participe à diverses expositions avec un succès retentissant. 

Influence de la Vendée 

En 1923, Atamian passe l’été à Saint-Gilles-sur-Vie en Vendée (France). C’est devenu une de ses habitudes et il est revenu régulièrement jusqu’en 1939. Nombre de ses célèbres paysages et de ses œuvres d’art marin ont été réalisés précisément dans cette résidence d’été. Atamian est le peintre des clignements en plein air. Peu d’artistes ont une telle sensation de lumière que lui, c’est son privilège, le résultat de la spontanéité et de la maîtrise. Charles Atamian installe son chevalet en extérieur et se concentre sur le jeu de la lumière et des couleurs. Tentant de capter au mieux l’atmosphère et les sensations, il joue sur les effets changeants de la lumière naturelle au fil des jours et des saisons. Il représente ainsi avec autant de nuances et de précision la vitalité du soleil de plein été que les teintes sourdes des jours de tempête. Connu pour ses nombreuses scènes de plage, réalisées notamment à Saint-Gilles où il peint plus de 200 toiles, il réalise également portraits et paysages.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.